Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Cela se dénomme Parcoursup et ça débute ce lundi pour les futurs bacheliers. Mais c'est toujours pour compenser le manque de places et de personnels à l'Université. Et cette nouvelle plateforme d'orientation va effectuer un tri sec parmi les lycéens, renforçant les inégalités sociales, lesquelles ne sont pas rien pour les enfants des catégories populaires.

Pour autant, la ministre de l'Enseignement supérieur et les patrons des universités vantent cette procédure "simple, juste et transparente". Les lycéens, mais également leurs parents et tous ceux qui combattent notre mauvaise société ne doivent donc pas attendre la Saint Glinglin  pour réagir. Car, fini la liberté pour n'importe quel bachelier de s'inscrire dans l'établissement supérieur de son choix. La concurrence entre les élèves de terminales est désormais la règle. Normal, celle-ci est exercée par le capitalisme envers les salariés. Et dans le rôle de gardes-chiourme, les profs de lycées et d'universités.

Comment fonctionne ce tri qui ne dit pas son nom?

Le candidat dispose de 10 voeux (24 l'an dernier) à déposer sur Parcoursup du 22 janvier jusqu'au 13 mars. Date limite impérative. Il doit faire état par écrit de sa motivation pour chaque voeu. Jusqu'au 31 mars, premier tri, certaines formations universitaires peuvent lui demander documents et pièces pour appuyer sa demande. Les universités ne vont pas se gêner, vu qu'elles auront reçu une fiche dite « avenir » regroupant les notes du jeune (de première et de terminale), l'avis du conseil de classe, les compétences évaluées par les profs et toute autre considération.

Les réponses des facs tomberont entre le 22 mai 2018 et le début du bac.

Si OUI, pas de problème pour le bachelier.

OUI SI impose le suivi d'un dispositif de mise à niveau. Ben oui, dans notre mauvaise société, on doit attendre la fin de ses études secondaires pour savoir où l'on en est. Bref, des cours en plus, pire une année de plus pour l'étudiant dans son cursus universitaire. Si refus du bachelier, dehors, circulez, il n'y a plus rien à voir!

NON, le recteur d'académie doit proposer des formations "proches des voeux" aux bacheliers qui ne sont pris nulle part. Sans blââgue!!

Mais attention, le NON est aussi à l'ordre du jour dans les filières sélectives (oui déjà) et dans les filières qui manque de places et de personnels. Dans ces deux cas, le tri s'effectue sur dossier.

Déclaration de 1789 des droits de l'Homme et du Citoyen: Art. 1er. Les hommes -et les femmes- naissent et demeurent libres et égaux en droits. Dites égaux, ça a un rapport avec le mot Egalité?

Sinon, cette capture d'écran sur Rue89Bordeaux. Mais si je me trompe, dites-le-moi...

Entrée à l'Université: hier on tirait au sort, aujourd'hui on trie, où est la différence?

Commenter cet article

sorciere and co 17/01/2018 11:11

même si le tirage au sort est une aberration, au moins la réponse n'était que pas de bol ( on a pas de place alors la chance doit intervenir), maintenant d'une manière décomplexée on va choisir favoriser ceux qui sont dans les classes aisées sans aucun scrupule, pour les enfants des classes populaires avant il y en avait quelques uns, maintenant il n'y en aura plus du tout