Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Election du patron des socialistes: les chevaux sont sous les ordres!

Et c'est du lourd. Pas du poulain sorti du ventre de sa mère. Mais bien du cheval de retour enferré jusqu'au cou dans la politique politicienne dans laquelle la gôche gère loyalement les affaires du capitalisme.

Il fallait 12 grands parrains pour se présenter. "Une petite mafia" a dit Delphine Batho qui n'a pas voulu entrer dans ce jeu du parrainage. Et donc voici les candidats officiels pour être le big boss du PS:

-Olivier Faure, patron  des députés Nouvelle Gauche(sic) dont une partie a voté la confiance au gouvernement Macron, une partie a voté contre et une autre partie s'est abstenue. Bonjour la clarté politique!

-Luc Carvounas, député, proche de Manuel Valls et ex-porte-parole du même.

-Stéphane Le Foll, député, ex-ministre de la FNSEA et du marché agricole européen libre et non faussé, porte-parole officiel de l'ex-gouvernement socialiste.

Emmanuel Maurel, député socialiste européen, membre de l'eurogroupe socialiste et de l'Internationale socialiste dont des chefs de gouvernement dirigent ou ont dirigé loyalement le business dans leur pays.

Le Pcf, par l'Humanité de ce lundi en sa une, mise sur celui-ci sous le titre: "Et si le PS repartait du pied gauche?" Attendez, je relis l'histoire sociale de la France... A quelle date le PS est-il parti du pied gauche et pour combien de temps?

Bon, dans cette course socialiste des poids lourds, Gérard Filoche, chroniqueur à l'Humanité-dimanche et ex-dirigeant national du PS, n'en sera pas. Il s'est auto-dissous avec un tweet antisémite. C'est bêta.

Commenter cet article