Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Si vous ne le saviez pas, un député dispose d'un argent de poche. C'est à dire qu'en plus de son indemnité de parlementaire (5 362,92 euros net par mois), plus d'autres broutilles du même métal, la République lui accorde une indemnité de frais de mandat de 5 373 euros mensuellement. On pourrait se prendre à rêver que cette même République, au nom de l'Egalité qu'elle prône, accorde par la loi des frais de mandat aux représentants élus du personnel à hauteur de leur salaire. Mais bref, comme des députés s'enrichissaient en faisant de la plus-value et que ça se voyait trop, lesdits députés ont réglementé ladite indemnité de frais de mandat. Et attention, ça fait mal!

Et bien non, pas du tout, à l'inverse de ce que proclame le digne président de l'Assemblée nationale: François Goullet de Rugy devenu député d'un ex-banquier d'affaires avant d'avoir été le patron des députés Verts sous François Hollande.

Et donc, comme l'écrit si bien Le Point portant de droite et de droite: "Les sommes allouées aux députés ne changent pas, mais leurs dépenses seront désormais soumises à un contrôle aléatoire."

D'abord, sur les 5 353 euros de frais de mandat, la République, notre bonne mère à tous, leur accorde 600 euros par mois sans justificatif aucun. Sans doute pour s'offrir des jeux de grattage, vu que les parlementaires disposent de la gratuité en 1ère classe à la SNCF et d'un certain nombre de billets gratos sur les compagnies aériennes et du taxi gratos en région parisienne.

Et pour le reste de l'indemnité des frais de mandat: des justificatifs! Ainsi, le député du coin peut offrir un repas à des personnalités de son coin pour la bonne cause et aux frais de la République, notre bonne mère à tous. Ceci n'est qu'un exemple.

Mais attention, l'Assemblée nationale a voté pour un père-fouettard. Chaque année, 150 députés seront tirés au sort et on vérifiera leursdits justificatifs. Pourquoi pas tous chaque année? T'es con ou quoi Roger, quand Macron, de droite et de droite, veut supprimer des tas de fonctionnaires?

Bon, admettons qu'un député soit fautif à l'insu de son plein gré. On le démet de son mandat? Un ange est passé. Il ne m'a traité de con parce que c'est un ange descendu du ciel, mais j'ai compris les éclairs dans son regard.

Pour ne pas l'agacer trop longuement, je vous invite donc à remplir le questionnaire ci-dessous, concocté par France-info dont Macron, toujours de droite et de droite, veut réduire la voilure. Et on peut comprendre pourquoi:

Et mon dessin pour le débat:

A propos de l'argent de poche des députés

Commenter cet article