Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Pas pour le pouvoir d'achat, malgré les proclamations des sinistres du gouvernement Macron. Et ça augmente pile poil où l'on se chauffe le plus dans les foyers.

Attention, dit Engie, l'ex-GDF nationalisé à la Libération, pour faire passer la pilule: cette augmentation sera de 2,4 % pour les consommateurs utilisant le gaz pour se chauffer, de 0,7 % pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, et de 1,4 % pour ceux qui ont un double usage cuisson et eau chaude.

Engie, coté en Bourse, ne nous prend vraiment pas pour des çons. Parce que figurez-vous, pour ma part, je n'ai qu'un seul tuyau de gaz pour me chauffer, cuire, ou me laver. Et donc gling gling pour les actionnaires d'Engie: 2,4% + 1,4% = 3,8%

Sans compter l'augmentation de la taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel, sorte de taxe carbone soi-disant pour la nature et les petits zoiseaux, façon système capitaliste. Elle passe de 5,88 euros par mégawattheure (mWh) consommé à 8,45 euros/MWh,

Attention redit Engie, cette taxe ce n'est pas moi, c'est la Commission de régulation de l'énergie qui l'a votée vendredi 22 décembre. Et dans cette Commission, que du beau monde qui ne regarde pas de trop près sa facture de gaz: Son grand chef est nommé par décret présidentiel, deux assesseurs par le patron du Sénat et celui de l'Assemblée nationale, et deux autres par décret après avis des commissions du Parlement compétentes en matière d’énergie. Mais ladite commission est une autorité administrative indépendante.

C'est à dire que Nicolas Hulot, ministre de l'écologie à la sauce macron n'a rien à dire. Et c'est vrai qu'il n'a publié aucun communiqué sur le pouvoir d'achat des consommateurs de gaz.

De toute façon, au cas où vous ne l'auriez pas remarqué:

+ 6,9% sur le prix du gaz naturel en janvier 2018:ça va gazer fort pour Engie

Commenter cet article