Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Attention, pour faire démocratic tic-tic, un débat était organisé ce jeudi entre ceux qui feront partie du politbureau du parti. C'était sur internet. Je ne l'ai pas regardé, mais Europe 1 oui.

Compte-rendu: " Un débat sans débats. Autour de quatre tables de bistrot posées dans un coin du QG, les candidats affichaient des sourires figés face à un maître de cérémonie tout aussi crispé. Les discussions et les échanges n'avaient pas vraiment leur place dans ce débat séquencé en prises de paroles calibrées à la seconde près, avec quatre listes de marcheurs dont les nuances ne sautaient guère aux yeux. "

Vu que Europe 1 n'est pas un brûlot anti-Macron, cela démontre que le parti du palais de l'Elysée va ressembler à un parti de godillots. Ce qu'il est d'ailleurs à l'Assemblée nationale. Mais dois-je le rappeler. Comme je risque de vous agacer en précisant à nouveau que Christophe Castaner était député et dirigeant socialiste sous François Hollande.

Comme était socialiste bon teint Jean-Yves Le Drian devenu ministre des affaires extérieurs du patronat français. Ou Florence Parly devenue ministre de la Guerre d'Emmanuel Macron. Comme l'actuelle ministre de la Justice...

Bon, j'arrête là, je n'ai plus de blanc bonnet ni de bonnet blanc sous la main. Seulement un bonnet d'âne pour celles et ceux qui ont préféré le choléra à la peste, lors du deuxième tour de la présidentielle. Ou la peste à la place du choléra. Et toujours très loin de la lutte des classes. En effet, pour ma part, on ne choisit pas entre ses ennemis: on les combat.

Suspense dans le parti de Macron: choisir un big boss entre Christophe ou Castaner, un vrai dilemne

Commenter cet article