Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

A écouter les aboyeurs de la pensée unique, le président de notre mauvaise république allait être très mal reçu au 100e congrès des maires de France qu'il clôturerait par un discours. Et dans les micros ou les téloches de la même pensée unique, les maires de droite et le président de l'Association des maires gaulois, le très droitier François Baroin, étaient les plus virulents.

Mais que voulez-vous, entre gens du même camp, celui du patronat et des forces de l'argent, on aime bien abuser le peuple. Moins de dotations pour les collectivités locales et donc moins de services rendus au public, c'était le credo de la droite au pouvoir. Et aussi de la gôche d'ailleurs. L'ex-banquier d'affaires devenu maître de la France poursuit cette pareille politique antisociale.

Aussi, pour illustrer ce que fut ce 100e congrès des maires de France, je n'ai trouvé que ce dessin ci-dessus:

Et j'y joins la déclaration de Patrice Blanc à l'AFP, patron des Restos du coeur, remerciant la présence de Jupiter en personne qui inaugurait la 33e saison hivernal de cette association caritative: "C'est pour moi un message très positif, ça veut dire qu'il est préoccupé par le maintien de la cohésion sociale dans notre pays".

Ben oui, jusqu'à preuve du contraire, l'Association des maires de France, comme les Restos du coeur, ne combattent pas le capitalisme. Ils en gèrent les affaires, le plus loyalement du monde.

Alors comme ça, les maires allaient être amers?

Commenter cet article