Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Ce jour, 3 novembre 2017, il est 11h 44 mesdames

A partir de là, les femmes travaillent bénévolement. En cause: l'écart de salaire qui les sépare des hommes. Et rien dans les ordonnances Macron pour combattre cette inégalité salariale qui s'est amplifiée en France.

L'an passé, le jour tombait le 7 novembre. Si ce moment symbolique tombe cette année 4 jours plus tôt, c’est parce que « l’écart salarial se creuse », expliquent l'association féministe les Glorieuses. Leur calcul se base sur les chiffres de l'organisme européen de statistiques Eurostat. Les femmes employées dans l’industrie, la construction et les services en France touchaient en 2015 un salaire horaire brut inférieur de 15,8 % en moyenne à celui des hommes. Hors fonction publique et salariées à statut que la droite et le patronat veulent réduire et on comprend pourquoi.

Ce qui représente près de 40 jours ouvrés de salaire en moins, selon les Glorieuses. En d’autres termes, « s’il y avait une égalité des salaires en France, les femmes pourraient s’arrêter de travailler le vendredi 3 novembre à 11 h 44 et gagner autant sur l’année 2017 ».

Commenter cet article