Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Panen et circenses

C'est dingue le nombre de politiciens qui cachetonnent dans les médias libres et non faussés selon la formule consacrée. Refuge doré après avoir été politiciens. Politiciens car ils ou elles n'ont jamais été simples distributeurs d'un tract sur un marché. Mais tous ont eu un poste éminent dans l'organisation de leur parti, quand ils ou elles furent même ministres. Mais Rome avait panen et circenses, du pain et ses jeux du cirque. Aujourd'hui, nous avons ce genre, le pain en moins. En effet, ils ou elles, de droite ou de gôche, ont été partisans d'une politique de rigueur pour le peuple.

Mais je laisse la plume à José Fort pour Marécage politico-médiatique:

La liste des politiques reconvertis dans les médias et le spectacle s’épaissit chaque jour un peu plus. Franchement, le sujet pourrait être hilarant tellement ces « gens », comme dirait l’autre, vont à la gamelle comme les porcs vont à la mangeoire. J’exagère. Cet animal décidément d’actualité  mériterait un plus de considération.

 

Ils et elles se précipitent chez ceux qui les accueillaient lorsqu’ils occupaient des fonctions officielles. Chacun se tenant par la barbichette, la ronde sans fin se poursuivra encore un temps car elle ne respecte pas la tradition indienne et ce qu’en dit le maître Samyutta Nivâva, je le cite : « cette ronde ne peut s’arrêter que si l’homme parvient à la pureté atteignant ainsi la délivrance et le nirvâna, le paradis. » Ce n’est pas demain la veille.

 

Roseline Bachelot, la femme en rose qui soufflait dans les oreilles de Chirac car elle avait noté en Conseil des ministres que l’ancien président devenait «  sourd comme un pot » a ouvert le bal depuis bientôt cinq ans. Un précurseur, une précurseuse ? Comme vous voudrez, ne voulant pas entrer dans un débat, lui aussi sans fin.  Bref, l’ancienne pharmacienne a fait presque tous les plateaux avant de trouver une chute dorée sur LCI. Il faut lui reconnaître une qualité : elle a donné l’envie à l’envie comme le chantait Johnny lorsqu’il était en forme.

Et puis, c’est l’avalanche.

 

Malek Boutih, l’ancien copain du duce de l’Essonne (Mélenchon) et de l’amateur du luxe horloger (Dray), l’ex de SOS racisme, pantoufle dans les coulisses de Skyrock dont l’actionnaire principal (70%) n’est autre qu’Axa Private Equity devenu Ardian, un torrent de fric.

 

Fillon ? Il repart dans un gros cabinet de gestion mais des rumeurs indiquent qu’il serait partant dans une multinationale liée à la presse

 

Garrido ? L’ex porte-parole de Mélenchon, avocate en mal de clients, ex-socialiste  s’ébroue sur une télé de Bolloré en tenant des propos de caniveau.

 

Arnaud de Montebourg ? Il aura tout fait s’orientant désormais vers le cinéma.

 

François Hollande ? L’ancien président orfèvre en matière de «  sans dents » s’amuse chez Drucker à Vivement Dimanche sur France 2.

 

Aurélie Filipetti ? L’ancienne ministre de la Culture qui n’aimaient pas les intermittents pendant le festival d’Avignon a rejoint RTL.

 

Henri Gaino, l’ancienne plume de Sarkozy se limitera à un billet sur Sud Radio.

 

Quant à Rafarin annoncé sur France2 on attend ses brillantes rafarinades chinoises.

 

J’arrête. Je ne vais pas élargir mon propos à Mélenchon se découvrant nationaliste corse, à Mme Macron coutant aux contribuables 450.000 euros par an ou encore aux arrangements d’emplois entre députés macronistes sur le mode «  je te passe ma fille, tu me donnes ton fils. »

 

Restons-en au marécage politico-médiatique. Ce monde est le reflet d’une société en décomposition. Celle que des philosophes affirment, je les cite, «  relever du système capitaliste en phase terminale ». Méfiance. En phase terminale, les soubresauts peuvent être redoutablement violents et difficilement contrôlables. Mieux vaudrait en prendre conscience pour mieux éviter les conséquences, durs pour les plus faibles.

 

José Fort

 

Note de ma pomme: Concernant Roselyne Bachelot, docteur en pharmacie, ex-salariée de grands laboratoires pharmaceutiques et ex-député et ministre de la Santé de droite. Elle a cachetonné sur différents médias: dois-je dire de la pensée unique? L'an passé, sans doute vu son éloquent CV, elle prétendit que Rafael Nadal, n°1 du tennis mondial, était "très certainement dopé". Le Tribunal en a jugé autrement et l'a condamnée à 10 000 euros de dommages-intérêts à l'encontre du tennisman pour diffamation. Cela n'empêche pas la digne dame de parler sur tout et rien à la téloche, sur Lci.

Pour Raquel Garrido, José Fort oublie dans son CV qu'elle fut juriste internationale de 2002 à 2008 pour FO. Bon, elle vient d'abandonner ses fonctions de porte-parole de France insoumise pour cachetonner grave sur une téloche privée: C8. Ce 11 novembre, sur France info, elle annonçait quitter la politique et de ce fait France insoumise. Bien, chacun voit midi à sa porte.

Vous avez vu que j'ai catalogué cette chronique dans la rubrique politique. Je n'ai pas encore "Allez, à la soupe!".

Commenter cet article