Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Florence Parly était socialiste. Elle fut même dirigeante de ce parti et secrétaire d'état du premier ministre socialiste Lionel Jospin. Elle est désormais ministre dans un gouvernement de droite. Bon, ce n'est pas l'unique socialiste qui a rallié le camp macroniste. Comme quoi, avoir foi en ses idées peut mener loin.

Avant d'être bombardée ministre de la guerre, sans privilège aucun, elle occupa des postes de direction dans plusieurs entreprises. Le 18 novembre 2014, François Hollande président, sans privilège aucun, la voilà directrice générale déléguée de la SNCF.  En mars 2016, elle devient directrice général de SNCF-Voyageurs. Fauteuil qu'elle abandonne pour entrer au gouvernement du très droitier Edouard Philippe.

Sous François Hollande, la SNCF a été découpée en tranches pour mieux la plomber avant de la brader au privé. C'est pour cette politique de casse que les patrons de la SNCF sont largement rémunérés.

Ainsi, l'ex-socialiste Florence Parly, directrice générale de SNCF-Voyageurs ou de ce qu'il en reste, a touché 52 000 euros par mois de janvier à juin 2017, soit  315 418 euros en un seul trimestre dont 150 000 euros de prime de résultat.

Avant d'être à l'Elysée, le candidat Macron avait promis de mettre en place un gouvernement exemplaire. Surtout avec des ministres issus de la société civile.

Bon, ladite Florence Parly a mis du temps pour déclarer le montant de sa cagnotte à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique. Et c'est bêta, parce que dans sa déclaration à ce machin chose, il a oublié d'inscrire les salaires d'avant la SNCF.

La SNCF croule parait-il sous un déficit abyssal. C'est pour cela que c'est tintin pour une augmentation salariale pour les cheminots d'en bas.

Par contre, pour ceux au chaud dans la tour d'ivoire...

De la SNCF au ministère de la Guerre: Florence Parly

Commenter cet article