Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Est-ce l'ambassade de France à Madrid qui a soufflé les propos tenus par le roi à la télévision sur la crise que connait le royaume? En tout cas, c'est du papier collé avec les déclarations de notre Grandeur à l'Elysée sur la Catalogne.

Bref, ceux qui soutiennent le joug de l'UE du capital sur les peuples, et les monarchies européennes, petites ou grandes, ne sont pas les dernières dans ce camp, confortent Mariano Rajoy, premier ministre espagnol, dont le parti descend en droite ligne de la dictature franquiste.

Et le ci-devant Felipe sixième du prénom, roi d'Espagne, descend en droite ligne également de la dictature fasciste établie par le général Franco de 1939 à 1975. Petit rappel démocratique: en 1931, son arrière-arrière-grand-père est chassé de son trône par la République espagnole. En 1936, par un coup d'état militaire, Franco renverse la république. Dans ses vieux jours, le Caudillo prend un dauphin qu'il élève comme son propre fils: Juan-Carlos, petit-fils du roi détrôné en 1931, et père de l'actuel Felipe 6.

Oui, il est singulier que ce dernier sire qui vit dans un palais, sur le trésor public, donne des leçons de démocratie à la téloche. Non?

Et quelques images sur la légitimité d'un roi en Espagne:

Catalogne: le roi d'Espagne parle de démocratie et soutient la politique réactionnaire du gouvernement Rajoy
Catalogne: le roi d'Espagne parle de démocratie et soutient la politique réactionnaire du gouvernement Rajoy
Catalogne: le roi d'Espagne parle de démocratie et soutient la politique réactionnaire du gouvernement Rajoy

Commenter cet article