Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Le CCE se réunira lundi prochain. Il va entendre une multinationale faisant des profits annoncer une véritable saignée dans l'emploi. Prélude aux ordonnances Macron accordant à un groupe international de licencier en France malgré une bonne santé financière au niveau de la planète.

Et vivement que les CCE et autres CE ou CHSCT, ou DP soient réduits à néant par Macron, espèrent également les actionnaires de Nokia.

Ce coup de sabre dans l'emploi s'appelle un licenciement boursier. François Hollande et son ministre de l'Economie, qui le remplace à l'Elysée, ne l'avait pas attaqué. Macron président veut aller plus loin avec ses ordonnances.

En 2016, le palais de l'Elysée et son jeune ministre de l'Economie validait le rachat d'Alcatel-Lucent par Nokia. Le deal: aucune suppression d'emploi jusqu'au 14 janvier 2018 et 67 millions d'euros de cadeaux fiscaux au groupe.

Nokia a tenu sa parole, les licenciements n'interviendront que 4 jours après le 14 janvier 2018.

En 2016, le même a versé 4 milliards d'euros en dividendes et rachats d'action à ses actionnaires.

Dites les copains, sans bla-bla-bla tribunicien, c'est quand que nous renversons la table. Pour de bon!

Le capitalisme préfèrera toujours les chiffres que les hommes: exemple aujourd'hui, Nokia qui sabre 600 emplois en France

Commenter cet article