Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Oeufs contaminés au Fipronil, le capitalisme libre et non faussé dans l'UE a toujours de beaux jours devant lui

Scandale de la vache folle, du poulet à la dioxine, du cheval qui n'en était pas et aujourd'hui ces oeufs contaminés, l'UE du capital caquète mais n'agit pas.

Pourtant, les effets nocifs du Fibronil sur la chaîne alimentaire est archi connu. Il entre dans la composition des pesticides destinés à l'enrobage des semences. Mais produire toujours plus et à moindre coût pour alimenter les profits du capitalisme est un dogme de l'UE.

Un petit peu d'histoire sur ce pesticide: Mis sur le marché en 1993, il est racheté par Aventis née de la fusion entre le français Rhône-Poulenc et l'allemand Hoeschst. Et pas pour décorer un sapin de noël. Il est à nouveau racheté par Bayer en 2002 qui le revend en 2003 à BASF, autre géant de l'agrochimie allemande. Et voilà que depuis les Pays-Bas, état fondateur de l'UE, il parvient à contaminer pour l'heure plus d'une quinzaine de pays dans le monde dont la France depuis avril 2017.

Dès lors, contrainte, l'UE va réunir les pays concernés devant ce nouveau scandale sanitaire et financier. Mais pour quoi faire? Interdire complètement l'usage du Fibronil dans la chaîne alimentaire? Interdire l'élevage des gallinacées en batterie, lesquels dans un clos des plus réduits, se contaminent? Demander des comptes à l'allemand BASF, fleuron de l'industrie agrochimique -oui vous lisez bien agrochimique- chère à Angela Merkel patronne de l'UE?

BASF vient de communiquer qu'il entendait stopper la commercialisation du Fibronil dans l'UE, pour "des raisons économiques". Sans blââgue! Et que dans l'UE?

Il serait peut-être temps que les peuples souverains prennent en main leur destinée et ne plus la confier dans des structures politiciennes qui ne servent que le capitalisme.

Commenter cet article