Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Quelques données que les journalistes vedettes de la téloche publique ou privé ne commenteront pas, depuis leur clos de privilégiés. Moins de 50% d'ouvriers et un peu plus de 50% d'employés partiront en vacances cet été. Par contre, 87% des cadres supérieurs feront leurs valises dont les journaleux aux salaires mirobolants pour un peu de présence devant une caméra.

Comme l'écrit l'Observatoire des inégalités: "Pour partir, il faut en avoir les moyens. 40 % des personnes aux revenus inférieurs à 1 200 euros mensuels ont quitté leur domicile pour des congés en 2014, contre 86 % de celles qui disposent de plus de 3 000 euros. Un « budget vacances » pour une famille peut représenter plusieurs milliers d’euros : impossible pour la majorité des bas salaires. Les plus pauvres ne sont pas les plus aidés et les plus aisés ont davantage l’occasion de bénéficier d’hébergements gratuits dans la famille ou chez des amis."

A cela, il faut ajouter  que rares sont ceux qui partent plusieurs fois dans l’année. Seule une minorité privilégiée peut le faire plusieurs fois par an. C’est le cas pour 22 % de la population (données Crédoc 2009). Les cadres sont 43 % à être dans ce cas, mais les ouvriers sont quatre fois moins nombreux. Pouvoir partir en vacances hors de l’été reste donc un luxe.

Alors pour ceux qui partiront en vacances et ceux qui resteront chez eux, ma carte postale, pour ne pas oublier l'un des droits conquis par les travailleurs en lutte en 1936:

Qui partira en vacances en 2017?

Commenter cet article