Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Défilé militaire à Paris, feux d'artifice, bals populaires et autres festivités dans les communes, chaque année, le 14 juillet, les Français fêtent leur fête nationale depuis la loi du 6 juillet 1880 qui l'instaure. Mais à quoi se réfère-t-on? La loi n'en dit rien.

Depuis, prise de la Bastille et début de la Révolution française pour les uns, ou bien Fête de la Fédération du 14 juillet 1790 pour les autres; ce jour-là, Louis XVI réunissait la garde nationale au Champ-de-Mars pour prêter serment à la Nation et à la loi. En 1880, l'extrême droite se rallie aussi au 14 juillet. La Ligue des Patriotes de Paul Déroulède s’approprie l’idée de nation, pour la réduire à sa dimension ethnique ; la nation, c’est la France éternelle qui associe Clovis, Hugues Capet, Jeanne d’Arc, Richelieu, Napoléon, dans une même lignée.

Victor Hugo disait lui que le 14 juillet était la date de l’abolition de la monarchie absolue et de la fin des privilèges, et  "sur la terre la liberté s’éveillait et riait dans le tonnerre", tandis que "Paris prenait au collet la Bastille scélérate".

En ce 14 juillet 2017, Macron, président de notre mauvaise république, a invité Donald Trump.

Devinez donc de quel côté vont mes faveurs?  Pour les mots de Victor Hugo ou pour les adeptes du capitalisme international?

Allez, tous au défilé de Boris Vian:

Commenter cet article