Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Sans doute parce que les voies de la justice sont impénétrables, Le parquet de Brest a finalement estimé que seules des investigations permettraient de lever les incertitudes qui pèsent dans le dossier de l'ex-député PS du Finistère devenu ministre de droite. Le procureur de la République brestois a donc décidé d'ouvrir une enquête préliminaire, qui est confiée à la direction interrégionale de la police judiciaire de Rennes.

Le spectre des investigations est très large, puisqu'il vise tous les faits susceptibles de constituer des infractions pénales en matière d'atteintes aux biens (infractions économiques et financières, etc.), de manquement au devoir de probité et aux règles spécifiques du code de la mutualité.

Sont d'abord et principalement visées les conditions d'acquisition et de location de l'immeuble brestois où les Mutuelles de Bretagne ont établi un centre de soins, en 2011. Epoque à laquelle Richard Ferrand était directeur-général de la mutuelle, et dont la compagne était un conseil juridique et la propriétaire officielle des locaux, via une société civile et immobilière (SCI). Le champ de l'enquête concerne aussi l'ensemble des faits et possibles conflits d'intérêts révélés par le Canard Enchaîné et Le Monde. Les enquêteurs devront également recouper les nombreuses déclarations des différents acteurs du dossier, notamment rapportées par Le Télégramme et Le Parisien.

Source: le Télégramme de ce 1er juin

Merde, pourvu que ça ne réveille pas François Bayrou, ministre de la Justice qu'il faut à la France. Quant au premier ministre de droite:

Toc, toc! Bonjour monsieur Richard Ferrand, c'est le procureur de la République de Brest...

Commenter cet article