Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

En fait, comme ça commence à sentir grave le cramé, le roi élu de notre mauvaise république a dégagé deux de ses ministres pour l'instant: l'ex-socialiste Richard Ferrand parce qu'il ne serait pas si blanc que blanc dans certaines affaires et Sylvie Goulard, elle toujours de droite, au sujet du fric de Bruxelles qui aurait rémunéré des permanents de son parti dirigé par François Bayrou, ministre de la Justice. L'arroseur arrosé pour Emmanuel Macron qui s'était fait élire en vendant de la lessive qui lavait plus blanc que blanc.

A noter aussi que Marielle de Sarnez, également ministre et du même parti dirigé par François Bayrou, ne serait pas aussi claire que l'eau de roche dans l'affaire de Bruxelles et des permanents de son parti. En tous les cas, sans rire du tout, au nom du président de notre mauvaise république, ledit François Bayrou a présenté un machin chose pour moraliser la politique politicienne.

Comme quoi, le vieux monde des forces de l'argent est toujours là pour présenter des vessies pour des lanternes.

Mais qu'en pense Robert Hue, ex-patron du Pcf et chantre de la gauche plurielle qui fit tant de mal au dit parti lorsqu'il gérait les affaires de la France dans un gouvernement socialiste de 1997 à 2002?

Déclaration de Robert HUE, Président du Mouvement des Progressiste(sic)

Les résultats des législatives : un défi démocratique !

Une large majorité vient de confirmer à l’Assemblée nationale l’election du président de la République, Emmanuel Macron.

Ainsi, des millions de Françaises et de Français ont voulu bousculer la vie politique du pays, lui donner un nouvel élan.

Ces résultats constituent donc un véritable défi démocratique : à la fois un appel au renouveau mais aussi une exigence majeure de résultats attendus par les Françaises et les Français.

La séquence politique inédite qui s’ouvre est à regarder avec confiance et lucidité.

Elle porte à la fois une forte volonté de renouveau et de changement exprimée par le vote mais aussi une réalité politique à travers ceux qui n’ont pas voté dans le sens majoritaire ou ceux qui aujourd’hui n’ont pas trouvé le chemin des urnes.

Ce soir, parmi la diversité des sensibilités des élus de La République En Marche, deux députés issus du MdP (Mouvement des Progressistes), investis sous les couleurs LREM, sont élus : Cécile Rilhac dans la 3e circonscription du Val d’Oise et Sébastien Nadot dans la 10e circonscription de la Haute-Garonne, ancien candidat du Mouvement des Progressistes à l’élection présidentielle.

Je veux leur exprimer ma joie et ma fierté mais aussi les féliciter pour la formidable campagne qu’ils ont menée et le rassemblement qu’ils ont su constituer autour d’eux.

C’est en toute loyauté et en toute indépendance que Sébastien Nadot et Cécile Rilhac vont prendre toute leur place au sein de la majorité présidentielle et parlementaire au service du pays et dans leurs circonscriptions auprès et avec leurs concitoyens.

Paris, le 18 juin 2017

Pour les étonnés, peut-être il y en a-t-il, sachez qu'après avoir renié absolument le Pcf, Robert Hue, sénateur élu sous cette étiquette, resta malgré cela très longtemps membre du groupe des sénateurs communistes.

Sylvie Goulard, éphémère ministre de la Guerre d'Emmanuel Macron: "je viens vous dire que je m'en vais."

Et en plus, il y a des cadeaux!

Commenter cet article