Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Je devrais écrire plutôt rentrée de la classe politique, tant il est vrai que l'abstention massive lors des législatives montre le décalage gigantesque entre la Nation et les représentants de la dite nation que sont les députés élus pour améliorer le sort du peuple français.

Ci-dessous, une partie de la somme des lois votées qui vont si bien au capital.

Rentrée des classes à l'Assemblée nationale

Revue de détail parmi les différents groupes qui vont siéger au palais Bourbon. Résidence princière de l'Ancien régime qui retrouve vraiment sa désignation originelle dans l'histoire de France. En effet, Anne ma soeur Anne n'a vu sous les ors de notre mauvaise république tout sauf des ouvriers, des employés,des sans-emploi,  des petits paysans ou artisans.

Ceci constaté, lors de leur conclave de ce dimanche, les 308 députés à la semelle de plomb d'Emmanuel Macronléon Bonaparte ont reçu une gomme de belle taille. Il faut ça pour effacer plus de 100 ans de droits conquis par la classe ouvrière et les travailleurs de progrès.

Côté droite, des gommes ont été aussi distribuées pour cette même action anti-sociale, le parti historique des riches et du patronat ne voulant pas en être de reste. Il s'est scindé en deux: la droite historique toujours prête à s'aboucher avec l'extrême droite et la droite constructive(sic) qui, selon les circonstances, s'allient avec la gôche ou avec ni gauche ni droite pour une politique en faveur du capitalisme pour les deux options.

Côté gôche, la rue Solférino à Paris, qui n'est pas à vendre mais à céder purement et simplement, une vingtaine de députés pour gérer loyalement les dites affaires du capitalisme, certains en restant à gôche, d'autres pour être constructifs-encore!- avec le parti macroniste.

Manuel Valls, toujours encarté rue Solférino et qui a participé à la primaire chargée de ripoliner le PS, va former lui aussi un groupe de reconstructifs- non, là, ce n'est pas un peu trop?-. Avec un peu de tout ou chacun amènera ce qu'il a pour sauver le CAC 40 et l'UE du capital.

France insoumise demeurera fidèle à son leader, insoumise. J'aurais préférer révolutionnaire, sinon rebelle. Ben oui, au-delà de l'éclat des discours tribuniciens, quel positionnement dans les luttes sociales et les organisations syndicales pour révolutionner notre mauvaise société?

Côté Pcf, un groupe formé avec des députés ultra-marins qui n'en sont pas. Comment vont-ils s'exprimer tous lors des différents votes au palais Bourbon? Le Pcf, quant à lui, part pour rencontrer les "classes populaires". Il était peut-être temps pour cette formation politique dirigée par Pierre Laurent et ses amis de la gauche radicale européenne genre Syriza en Grèce. Encore que le terme de classes populaires? Sincèrement, je pensais qu'il n'existait que des catégories populaires et la lutte de classe des exploités contre les exploiteurs pour transformer la société par la nationalisation des moyens de productions et de souveraineté nationale. Loin c'est vrai, de la collusion d'élus Pcf dans la gestion de la crise avec des collectivités territoriales aux mains de la gôche, quand ce n'est pas dans les griffes de la droite comme dans la métropolke anti-démocratique du Grand-Paris-Seine-et-Oise.

En attendant, ma carte postale du jour:

Rentrée des classes à l'Assemblée nationale

Commenter cet article