Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Les médias de la pensée unique vous l'ont bassiné en long, en large et en travers. Toutenkramon président, notre nouveau roi élu va faire entrer de la société civile à l'Assemblée nationale, c'est à dire des bleus de chez bleus en politique. A faire croire qu'ils n'ont jamais voté et qu'ils sont vierges de toute idée politique en tête. Bon, les contes rendent toujours les enfants heureux, les petits et les grands. Je suis donc allé voir sur Capital.fr du 12 mai, un magazine d'un grand groupe de presse français.

Sur 424 candidats, 214 sont donc "novices en politique", dixit le magazine. Et parmi ceux-la 93% bossent, 2% cherchent à bosser, 4% sont retraités et 1% des étudiants. C'est à dire que 210 autres sont des pros de la politique politicienne de droite ou de gôche.

Sinon, 58 sont pdg ou gérants d'entreprise. Et Capital d'écrire encore: " Sans qu’ils soient patrons, les salariés ou cadres en entreprise sont par ailleurs très nombreux dans la liste. On trouve ainsi 7 chargés de communication, ou bien, par exemple, une responsable des ressources humaines chez Elior, un directeur des opérations en compagnie aérienne, la directrice commerciale du Port de Marseille…"  Note de ma pomme: les trois points de suspension veulent sans doute induire que les suivants sont du même métal, non?

Reprenons Capital: 26 candidats dans le domaine de la santé dont 13 médecins, 3 infirmières et infirmiers, la rhumatologue du CHR d'Orléans, le responsable du département Immunologie du CHU de Montpellier, un pharmacien, un dermatologue, une sexologue, un prothésiste dentaire, deux cadres hospitaliers et deux kinés.

Et côté justice: 17 avocats, 6 juristes, 3 ex juges, un assistant de justice.  Côté enseignant: 9 sont profs en fac, 14 en secondaire et en primaire, 3 maîtres de conférence, 3 directeurs d’école et la proviseure du Lycée français de Palma de Majorque.

Capital a aussi dénombré 12 candidats travaillant dans la finance ou la banque, et 11 ingénieurs, 6 dans l'audiovisuel de la production au journaliste,7 agriculteur dont un Bio, sans doute pour l'écologie, un flic et un ex-commissaire de police, 2 pompiers professionnels.

Et le magazine, très emballé, de conclure: "En Marche!, en proposant à tous ses partisans volontaires de postuler en ligne, a réussi son pari d’ouverture".

Mince, le parti de Toutanmakron a oublié de présenter des candidats ouvriers ou employés. C'est bêta, ou c'est fait exprès côté ouverture? Il est vrai que lorsqu'il était ministre de François Hollande, Emmanuel Macron, en visite en Bretagne aux frais de la princesse, avait traité les ouvrières de Gad d'illettrées. CQFD et en marche pour la 1ère classe!

J'oubliais peut-être le plus important: une quarantaine de députés de gôche de François Hollande se retrouvent sous la bannière de Toutanmakron. D'autres pleurent toujours pour un adoubement. Sauf Manuel Valls, mais celui-ci n'aura aucun candidat macroniste à affronter: il le vaut bien. Côté positif, la commission des conflits du PS va devoir embaucher du monde tant les désertions vers la 1ère classe sont nombreuses. Voilà enfin la courbe du chômage qui s'inverse...

Et n'oubliez pas, à 10h, Totanmakron est intronisé roi de notre mauvaise république à l'Elysée. C'est sur toute les téloches qui font dans l'info libre et non faussée. Même sur France 2 qui a supprimé la messe dominicale à cette heure. Du coup, Christine Boutin a demandé l'asile politique au Vatican.

Qui est qui parmi les candidats d'Emmanuel Macron à l'élection législative de juin prochain?

Commenter cet article