Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

J'espère que cela ne vous a pas échappé. Le 7 mai 2017, à peine élu monarque pour 5 ans de notre mauvaise république, Toutanmakron 1er paradait jusque devant la pyramide du Louvre au son de l'Hymne à la joie. Je n'ai rien contre cette ode musicale de Beethoven sur les paroles du poète Friedrich Von Schiller. Elle célèbre ce que je pense de la fraternité humaine. Or, l'UE, cet outil du capitalisme en Europe, l'a prise comme hymne officiel. Et en fait que "tous les humains deviennent frères", c'est le marché libre et non faussé qui impose sa loi sur notre vieux continent.

Ceci dit, pour célébrer sa victoire électorale, Toutanmakron 1er est donc venu devant la pyramide du Louvre au son de l'hymne officiel de notre mauvaise Europe. Tout un symbole en ce 7 mai 2017 qui n'augure rien de bon dans ce quinquennat à venir. D'ailleurs, à peine la déclaration urbi et orbi de notre nouveau monarque, le 8 mai 2017 au matin, Jean-Claude Juncker, ex-premier ministre du paradis fiscal qu'est le grand-duché du Luxembourg, patron de la Commission européenne et soutien de poids d'Emmanuel Macron au scrutin présidentiel français, entonnait depuis Berlin: "Nous sommes confrontés avec la France à un problème particulier, les Français dépensent trop d’argent et ils dépensent au mauvais endroit. les Français consacrent entre 53% et 57% de leur Produit intérieur brut à leurs budgets publics ; compte tenu du niveau relativement élevé de la dette, cela ne peut pas fonctionner dans la durée". Et ça depuis Berlin, tout un symbole aussi à l'adresse de celles et ceux qui en votant Macron en France on crut être des résistants.

Parce que Toutanmakron 1er va mettre en musique à coup d'ordonnances le désastre antisocial qu'il compte bien entonner avec l'UE du capital. Cela passe par la réduction de 60 milliards de dépenses publiques notamment par la suppression de 120 000 postes de fonctionnaires. Pas ceux sortis de l'ENA qui vont faire du lard dans les cabinets ministériels. Mais des postes en moins dans les écoles, la santé, la sécurité civile, les douanes ou pour l'entretien des routes, des voies navigables et des forêts, par exemple. Et pire encore côté pouvoir d'achat ou justice sociale.

Pendant ce temps, ce ne sont que chicaneries à la gauche de la gôche pour acquérir un fauteuil à l'Assemblée nationale. Loin, très loin des aspirations du peuple à vivre mieux. Il faut dire que chaque suffrage obtenu par les uns ou les autres rapporte 1, 68 euro chaque année si un parti réunit au moins 1% des votes dans 50 circonscriptions lors du 1er tour. Et 42 228 euros par député élu. (loi de 1988 complétée par ordonnance de 2003).

Dès lors, vous comprenez, ce n'est pas qu'une représentation des élus de la Nation qui se joue lors des législatives. Mais aussi une affaire de gros sous.

Je vous mets un petit dessin pour illustrer ma chronique. Peut-être va-t-il avec...

Bonjour et félicitations, a dit Jean-Claude Juncker de l'UE du capital... depuis Berlin, au nouveau roi élu de France

Commenter cet article

MARCHETTI Philippe 12/05/2017 09:21

Trêve de longs discours et de déclarations politicardes !
Loin, très loin des aspirations du peuple à vivre mieux ! Voila ce qu'il faut retenir !
@+Fifi