Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Et quand Benoît Hamon concourt à ses aboiements, cela ne m'étonne pas. Dans le Point de ce jeudi, l'un des médias de la pensée unique au service du capitalisme, le président socialiste de la République, se déchaîne donc avec tous ceux que lui et le PS promettaient de combattre avant d'être élus à l'Elysée. Et dans le Point, pas un mot contre les droites et leur extrême ou bien le patronat, mais feu roulant contre le programme de Jean-Luc Mélenchon.

Pour celui qui se disait neutre dans cette élection présidentielle, mêler ainsi ses hurlements à ceux qui écrivent dans le Figaro, Les Echos, l'Opinion, Le Monde ou d'autres médias à la solde des forces de l'argent! Oui, la meute est donc bien lâchée au son du cor embouché par les tenants de notre mauvaise république.

Dire que je suis un fan inconditionnel de Jean-Luc Mélenchon serait pur mensonge. L'histoire sociale m'a appris que, dans la lutte des classes, il ne suffit pas d'un dieu, d'un césar ou d'un tribun pour renverser la table. Mais de la mise en action du monde du travail, celui qui produit les richesses, contre les exploiteurs. Et fous sont ceux qui espèrent le grand soir venant d'une élection présidentielle.

Pour autant, face à la meute vociférante, comme l'écrivait Elsa Triolet, "les barricades n'ont que deux côtés". Et dans l'heure actuelle, je ne ferai pas le délicat et me range du côté contre lequel sont portées toutes les attaques. Sans pour cela déclarer l'union sacrée en me croisant comme un bon dévot, mais avec la conscience claire d'agir dans la cité et mon syndicat, la CGT, pour que cette élection présidentielle ne devienne pas, une fois encore, un piège à cons.

Dans le Mantois, le Pcf a choisi le maire de Limay pour le représenter à l'élection législative dans la 8e circonscription des Yvelines. Celui-ci a pris pour suppléant un ex-socialiste qui s'était rallié à une candidature de droite lors des municipales à Mantes-la-Jolie. C'est le choix du Pcf. Comme c'est toujours le sien que le maire de Limay soit vice-président de la méga-agglomération antidémocratique GPSO dirigée par la droite. Là aussi, quitte à déplaire une fois de plus, je reste du bon côté de la barricade et pas dans ces alliances contre-nature que j'ai combattues depuis que j'ai compris la lutte des classes.

Et je ne vous ferai pas l'affront de vous demander de quel côté je me projette dans cette photographie, entre un Palestinien et un soldat de l'état colonisateur d'Israël.

François Hollande aboie avec les porte-voix du capital contre Jean-Luc Mélenchon

Commenter cet article