Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

À la Banque de France, la CGT progresse dans toutes les catégories

À la Banque de France, 2 066 agents ont voté pour les listes présentées par la CGT. Le personnel s’est mobilisé autant qu’en 2013 malgré l’écueil du vote électronique imposé par la DGRH.

Les résultats confirment que cette modalité est défavorable au vote des catégories de salariés n’ayant pas accès en permanence à un ordinateur, puisque sur 39 listes présentées par la CGT, 10 n’ont pas recueilli suffisamment de voix pour éviter un tirage au sort. La plupart concerne des personnels du fiduciaire et de la fabrication des billets.

La CGT arrive en tête en voix et en nombre de commissaires, progresse dans toutes les catégories et confirme sa place déterminante au sein de l’Institution avec au total 33,77 % des voix contre 28,33 % en 2013 soit + 5,44 points.


La large participation adresse un message clair à la direction de la Banque : il faut préserver les garanties apportées par le statut que sont les commissions nationales paritaires de titularisation, d’avancement, de discipline et de réforme !
La CGT poursuivra, au côté des salariés, la bataille pour conserver ces garde-fous efficaces contre l’arbitraire des directions générales et régionales, et pour étendre ces protections aux agents contractuels.

La progression sans précédent du vote CGT chez les jeunes agents est un formidable encouragement :
+ 5 points chez les cadres : les listes CGT affichent un score inédit avec une progression de 5 points (2009 : 2,25 % ; 2013 : 10,05 % ; 2017 15,02 %), en particulier dans les catégories des plus jeunes : pour la première fois des élus adjoints de direction de 3e classe, sous-chefs et cadres contractuels. Ainsi, le nombre d’élus cadres issus des listes CGT est multiplié par 4 !
+ 8,8 points chez les employés-ouvriers : le vote CGT progresse de 8,86 points (2013 : 35,50 % ; 2017 : 44,36 %), avec davantage de voix dans les services centraux. La CGT a été le moteur du combat pour que les agents de surveillance puissent bénéficier du statut : ceux qui ont fait le choix de la titularisation ont largement voté CGT.
+ 1,4 point chez les agents de maîtrise : la CGT progresse de 1,44 %. (2013 : 28,16 % ; 2017 : 29,59 %) et conserve 11 élus au lieu de 12 en 2013.


Dernier fait notable, alors qu’il y a 1 800 agents de moins à la Banque de France qu’en 2013, la CGT progresse de plus de 100 voix.

Commenter cet article