Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Une salariée syndiquée CGT séquestrée chez Conforama: le patronat a-t-il tous les droits sous cette 5e République?

Le samedi 25 février dans le magasin Conforama de Niort (79), Nadine, hôtesse SAV, militante CGT en situation de handicap, a été enfermée et retenue dans un local exigu. Ceci afin de lui soustraire son carnet, sur lequel elle consignait ses notes personnelles et privées en lien avec la dégradation de ses conditions de travail depuis 2013.

Choquée, elle a dû être évacuée par les pompiers. La CGT Conforama dénonce depuis 2015 les agissements répétés de la direction, ayant pour effet une dégradation de ses conditions de travail, portant atteinte à ses droits, à sa dignité, altérant sa santé physique et mentale, ainsi que son maintien dans l’emploi.
La direction de Conforama a choisi le silence face aux nombreuses alertes de la CGT. Elle continue de camper sur ses positions d’exclusion envers Nadine, obligée de justifiée son état de santé.

La CGT Conforama, soutenue par la Fédération Commerce et services, ne laissera pas la direction continuer à malmener une camarade de la sorte, et condamne de tels agissements.

Commenter cet article

courtet nelly 14/03/2017 10:08

heureuse de voir qu une partie de la CGT reagie a ces agissements nous avons eu le même problème au sictom du haut jura a saint claude sur plusieurs salaries dont un a fini par faire une tentative de suicide suivie par une grave dépression nous avons soutenue notre camarade avec l union locale mais notre union départementale a refuser de suivre le dossier sous prétexte que le délègue syndical de la section était gros et impressionnant ! la federation fonction public n a toujours rien fait a ce jour nous vous soutenons dans cette lutte qui malheureusement se voit de plus en plus maintenant et souhaitons bien du courage a Nadine #union locale cgt saint claude

sorcière and co 13/03/2017 16:33

en plus de voler les salaries en accaparant les richesses produites, il faut qu'ils les retiennent en otage, alors vraiment cela passe les bornes, dommage que les mixtures magiques n'existent plus, par contre la solidarité et lutte existent toujours, en attendant je ne suis pas prête de faire des achats chez conforama

MARCHETTI Philippe 12/03/2017 11:50

Ne pourrait on pas remettre en service les poteaux d'exécution pour ces pourris ?
Ils l'ont bien fait pour Pierre Sémard, une vraie référence pour les Cheminots !
J'exagère un peu, quoi que... Ils vont encore s'en sortir les pieds propres !
LA JUSTICE DE CLASSE ! Merd... Y en a marre.
@+Fifi