Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

CAPTURE D'ECRAN

CAPTURE D'ECRAN

Partira-t-il, ne partira-t-il pas? Sera t-il remplacé par papy Alain Juppé condamné par la Justice pour emplois fictifs à la mairie de Paris? Oui, déjà... Non, il fallait un homme jeune et fort pour être candidat et plus blanc que blanc. En attendant que justice se passe. Mais à mon avis, ce n'est pas demain la veille.

Après son meetinge sous la pluie pour ses grenouilles de bénitier, au propre comme au figuré, François Fillon était invité aussitôt au JT du soir, sur France 2. Le présentateur, que l'on dit journaliste à ce qu'il paraît, lui a servi la soupe comme il se doit dans la téloche publique libre et non faussée. Laurent Delahousse, puisqu'il faut le nommer, a conclu son interview libre et non faussé par:"Est-ce que la justice ne prendrait pas en otage la présidentielle?"

Ce n'était ni plus ni moins que souhaiter une trêve judiciaire à l'égard de François Le Pen et Marine Fillon, tous les deux soumis à des enquêtes judiciaires. Fermez les guillemets, comme dit souvent David Pujadas qui ne bosse jamais les dimanches et fêtes au Jt de France 2 le soir, mais qui souhaite que les salariés turbinent à fond dimanches et fêtes.

En tous les cas, la CGPME, le satellite du Medef pour les entreprises moyennes(sic), a reçu Fillon, Macron et Le Pen pour discuter avec eux de leur projet politique. Des candidats de droite et de son extrême qui étaient aux petits soins pour la CGPME. Surtout, ne cherchez pas l'erreur. Mais regardez plutôt qui soutient les représentants des forces de l'argent à la présidentielle. Pas vrai Laurent Delahousse, au JT de France 2 les dimanches et fêtes.

Commenter cet article