Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Grand prix du président de la République: toujours 3 casaques et toques plus blanches que blanches en tête

Les sondages -financés par qui?, qui font la démocratie dans notre mauvaise 5e république usée jusqu'à la corde, nous rabâchent à longueur de journée le tiercé gagnant. A savoir et pas dans l'ordre: Fillon, Macron et la fille de son père.

Fillon, poursuivi pour "détournement de fonds publics", "recel d'abus de biens sociaux" et  non-déclaration à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique.

La fille de son père, tous les deux à la droite de la droite réactionnaire, pour des emplois fictifs et une mauvaise déclaration sur son patrimoine. Mais son immunité parlementaire -son privilège donc au nom du Peuple- empêche que la justice ne la convoque de force pour être mise en examen.

Macron, le fils prodigue du socialiste François Hollande et ex-banquier d'affaires dit de gôche, aurait sur son costard cravate une enquête préliminaire judiciaire à cause d'un show à l'étranger payé avec l'argent public quand il était ministre de Hollande-Valls.

L'Humanité de ce jour, en sa première page, me dit que ces affaires de hors-sol mouillés dans des histoires  de fric public empêchent le débat public autour du programme sans doute de Benoît Hamon et de Jean-Luc Mélenchon.

C'est vrai que dans le Mantois où je vis, l'élan populaire n'y est pas pour la France insoumise ou pour le candidat du PS qui est au gouvernement. Mais est-ce uniquement parce que les médias de la pensée unique nous abreuvent trop de Fillon et Co, ou parce que la France insoumise de Mélenchon manque d'assise populaire dans les entreprises et dans la cité? Et d'unité avec le Pcf qui la soutient. En effet, dans le Mantois, le Pcf a choisi son candidat pour la législative de juin 2017. Pour affronter le candidat de la France insoumise?

Commenter cet article