Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Aucune pour ma part, ils sont tous les trois membres de la social-démocratie française et sont candidats pour être députés présentés par le même parti au pouvoir depuis mai 2012. Attention Roger, me dit-on, Benoît Hamon a un discours véritablement de gauche. Exemple, il revendique l'abrogation de la Loi El Khomri, dénommée loi Travail par la pensée unique pour ne pas dire le nom de la ministre socialiste ayant signé une loi des plus réactionnaires.

Bon, dans le 78, Benoît Hamon se représente à sa réélection comme député socialiste. Toujours dans le 78, dans le Mantois, la députée socialiste se représente, elle qui a voté toutes les lois socialistes antisociales de son parti depuis juin 2012, et sans jamais discuter une loi sur l'augmentation des salaires et des pensions de retraite ou sur la fraude fiscale des forces de l'argent. Oui, mais Benoït Hamon a un discours véritablement de gauche. Exemple, élu président de la République, sa première loi est d'abroger la loi El Khomri. Alors, me dit-on aussi, pourquoi ne pourrait-il pas être le candidat de la démocratie, du progrès et de la justice sociale, et aussi de la paix dans le monde? Il y a même une pétition qui court en ce moment sur les zéros sociaux.

Ce dimanche, j'étais de baptême dans la région lilloise. Celui de ma petite-fille Clémence, bientôt 3 ans. Pas un baptême religieux, mais un baptême civil, plutôt un parrainage républicain tel que l'a édicté la Révolution française par le décret du 20 prairial an II de la République. Bien sûr, les rois et empereurs, comme toutes les républiques bourgeoises jusqu'à celle de François Hollande, qui ont suivi la Révolution de 1789, ne l'ont pas codifiée. Ainsi, aucun maire n'est obligé  à se soumettre à cet acte républicain dans la République laïque qu'est la France depuis 1905.

Pour autant, ce samedi, A Villeneuve d'Asc, la municipalité accueillait donc ma petite-fille Clémence pour son parrainage républicain. Et ce dimanche, j'ai tourné le bouton de la téloche, des fois qu'une révolution n'ait renversé notre mauvaise république, m'obligeant du coup de prendre le train de l'espoir en marche.

Dimanche 19 février, Le Grand Jury RTL-le Figaro-LCI: Le candidat socialiste à la présidence de la République ne promet plus, comme il l'avait fait pendant la campagne de la primaire de la gauche, d'abroger la loi El Khomri, mais de l'aménager. "Faut-il y voir un geste d'apaisement adressé au gouvernement et à Myriam el Khomri" s'est demandée France info de ce dimanche ?

Je m'étais fait un devoir de mettre en ligne cette affiche.

Quelle différence entre Benoît Hamon, Myriam El khomri et Manuel Valls?

Du coup, elle est nulle et non avenue. Il faut lire plutôt: "Votez pour une députée qui n'abrogera pas la loi El Khomri".

Commenter cet article