Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Où comment assassiner plus la SNCF, déjà morcelée en 3 par les parlementaires socialistes et écologistes, criblée de dettes que le gouvernement ne veut pas prendre en compte, pour la brader au privé.

Lu dans le Parisien du 15 février 2017: "La commande de 15 TGV promise par le gouvernement en octobre pour sauver le site Alstom de Belfort sera finalement payée par la SNCF. Selon une informations des Echos, elle sera à l'ordre du jour du conseil d'administration de la SNCF du 23 février. Avec un prix à l'unité légèrement inférieur à 27 millions d'euros, le marché devrait se chiffrer aux alentours de 415 millions au total. S'y ajouteront une soixantaine de millions de frais complémentaires. "

Question: Benoît Hamon, le nouveau champion toutes catégories du PS et le candidat écolo à la présidence de la République ont-ils mis la SNCF dans leur programme? Ou la renationalisation de l'énergie? Non, c'est comme la droite et son extrême alors: blanc bonnet et bonnet blanc.

Petit rappel; A l'élection présidentielle de 1969, deux candidats de droite au deuxième tour. Pompidou ex-premier ministre du général de Gaulle de droite et Poher président de droite du Sénat. Au premier tour, le PCF avait obtenu 21,27% et le PS, 5,01%. Pour le second tour, le PS appelait à voter Poher, le PCF à l'abstention.

Les 15 TGV commandés par le pouvoir socialiste seront payés par la SNCF

Résultats du second tour: Pompidou élu avec 58, 21% des voix contre 41,79% pour Poher. Abstentions; 31,2%.

Oui, comme l'écrivait l'historien Jules Michelet (1798-1874): "Celui qui voudra s'en tenir au présent, à l'actuel, ne comprendra pas l'actuel".

Commenter cet article

Canaille le Rouge 16/02/2017 21:40

j'étais en train (cas de le dire) de préparer ma p@ge, j'ai vu la tienne, je fais rebondir