Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Madame la ministre du Logement: "L'hiver d'aujourd'hui n'est pas pire que celui d'hier". Très bonne année donc aux êtres humains qui se démènent pour survivre dans la rue!

Madame Emmanuelle Cosse, ex-patronne d'EELV, est passée au gouvernement pour gérer loyalement la crise du logement due aux politiques antisociales activées par Sarkozy, puis Hollande. "Si tous les hivers sont difficiles, celui-là n'est pas plus difficile qu'un autre", a-t-elle déclaré, bien au chaud sous les ors de la République.

A des années lumières du 115 qui n'arrive pas à prendre en charge un SDF sur deux. A des années lumières des associations humanitaires dénonçant l'augmentation de 50% du nombre d'enfants à la rue en 10 ans.

La France n'est pas dans le peloton de queue des pays sous-développés, mais l'un des états les plus riches au monde. Pourtant, la pauvreté se développe dans le paysage social, des êtres humains, même en travaillant, n'ont plus les moyens de se payer un toit.

La pauvreté n'est pays un fléau céleste d'une quelconque divinité surnaturelle qui voudrait punir ceux d'en bas et toujours les mêmes. La pauvreté n'est qu'une des conséquences du capitalisme et des choix politiques des gouvernement, notamment depuis mai 2012 du pouvoir socialiste et de son allié EELV.

Et que dire de cette police républicaine qui fauche les couvertures aux migrants réfugiés pour ne pas qu'ils s'incrustent dans Paris, la dite ville lumière, gérée elle aussi par le parti de l'Elysée, de Valls, Peillon, Montebourg, Hamon & Co.

Madame la ministre du Logement: "L'hiver d'aujourd'hui n'est pas pire que celui d'hier". Très bonne année donc aux êtres humains qui se démènent pour survivre dans la rue!

Commenter cet article