Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Cédric Herrou, petit agriculteur de son état et surtout pas du genre gros bras de la Fnsea, a comparu ce mercredi devant le Tribunal de Nice. La justice de la patrie des droits de l'homme lui reproche d’avoir facilité l’entrée sur le territoire national, la circulation et la présence irrégulière de 200 étrangers dépourvus de titre de séjour. Il est aussi poursuivi pour avoir ouvert un camp illégal avec 57 migrants dans un bâtiment désaffecté de la SNCF, à Tende en octobre. C'est donc la brute qu'il faut juger "au nom du peuple français".

Quand il n’est pas devant la justice,  Cédric Herrou s'échine comme petit agriculteur dans la vallée de la Roya, zone montagneuse entre l’Italie et la France qui voit arriver dans ses villages des migrants qui tentent de rejoindre le nord de l’Europe et qui se retrouvent coincés. Du coup, Nice-Matin, qui n'est pas du tout une feuille révolutionnaire, avait décidé un sondage pour désigner l'Azuréen de l'année. Le truand est arrivé premier loin devant tous les autres avec plus de 4 000 sondages favorables.

Le bon: Eric Ciotti, ci-devant député de François Fillon dans les Alpes-maritimes et Président du conseil départemental. Il s'est mis en colère grave dans Nice-Matin qui lui a prêté gentiment ses colonnes, contre ce vote en faveur d'un truand. Morceaux choisis: «fausse générosité», «filière organisée» et attitude qui «n’a pas d’autre but que de provoquer et de défier l’autorité de l’Etat» : «Son action est une insulte aux policiers, aux gendarmes, aux douaniers et aux militaires».

Le bon Eric Ciotti a inauguré dernièrement une crèche au siège public du département des Alpes-Maritimes. En vertu sans doute des racines très chrétiennes de la France, fille aînée de l'Eglise catholique. Mais chacun a le droit de voir Jésus à sa porte.

Et la brute dans cette histoire me direz-vous? Il n'y en a pas.

Du moins je le crois. Dans la France des droits de l'homme, un procureur de la République ne peut requérir une peine que pour défendre l'état de droit qui a été bafoué. Et bien, il a demandé au Tribunal de la taule avec sursis, un usage limité du permis de conduire durant les heures de travail de Cédric Herrou et la confiscation de sa camionnette.

Du coup, Eric Ciotti a fait enlever les 3 immigrés de la crèche départementale: Gaspard, Balthazar et Melchior. Il a bien raison. Il ne faut pas défier l'autorité de l'état en faisant entrer des clandestins dans les Alpes-Maritimes. Et lui Eric Ciotti, député, tient absolument à conserver ses facilités de circulations gratuites pour voyager en France. Non mais!

La décision, pas contre Eric Ciotti, mais contre Cédric Herrou sera rendu le 10 février.

Le bon et le truand et peut-être la brute dans les Alpes-Maritimes

Commenter cet article

sorcière and co 06/01/2017 19:37

chapeau cedric herrou; vous êtes un homme bon, intelligent et courageux
les autres peuvent se sentir petits dans leurs baskets, tous ceux qui se servent des migrants pour leur politique politicarde