Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Emmanuel Macron, l'avenir ou retour sur le passé?

D'abord, on ne peut pas dire que les médias de la pensée unique, et donc de droite, détestent l'ex-banquier d'affaires adoubé secrétaire général adjoint de l'Elysée, puis ministre par François Hollande. Sans oublier ça:

Les marionnettistes de MACRON (et de FILLON)

Et donc, celui que les médias encensent et dont nombre de dirigeants socialistes se rapprochent, certains ouvertement, a fondé un mouvement politique Ni à droite Ni à gauche.

Et où crèche-t-il ce mouvement Ni à droite Ni à gauche? Au domicile particulier du directeur de l'Institut Montaigne, Laurent Bigorgne, selon l'enquête de Médiapart.

Et qu'es aco que cet Institut Montaigne? Wikipédia, lui aussi ni à gauche ni à droite, affirme que 100 entreprises le finance, sans dire lesquelles. Mais à lire son Comité directeur, on y voit plus clair:

Médiapart parle vrai en affirmant que l'Institut Montaigne est le bras médiatique du MEDEF: " Durant les dernières années, il s'est notamment positionné pour donner la priorité aux accords d'entreprises sur le code du travail, pour supprimer les allocations logement (APL) pour les étudiants non-boursiers, pour travailler plus sans gagner plusrendre dégressives les indemnités chômage, supprimer la prise en charge du congé parental, et porter l'âge de départ à la retraite à 63 ans. Il a également conceptualisé le "choc de compétitivité" repris à leur compte par Nicolas Sarkozy et François Hollande. "

Dès lors, on comprend que des socialistes bon teint préfèreraient Emmanuel Macron à la mascarade de la primaire socialiste.

Alors Macron et son mouvement En marche, retour vers le futur ou retour sur le passé?

En 1965, lors de l'élection présidentielle, un tout nouveau, bien sous tous les rapports, ni à droite ni à gauche, s'était présenté:  Jean Lecanuet. Pour lui, il fallait un souffle nouveau à la France et absolument moderniser l'Europe, entre autres miroirs aux alouettes.

On nous a déjà fait le coup ! Quand Jean LECANUET parlait le « Macron »…en 1965

 

Oui, vous avez bien lu: "un homme neuf, une France en marche." Jean Lecanuet fut ensuite plusieurs fois ministre de droite et ne proposa jamais une loi de justice et de progrès social.

Alors en 2017: Jean Macron ou Emmanuel Lecanuet?

Commenter cet article