Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

L'ex-ministre socialiste chargé de pourfendre la finance et la fraude fiscale vient d'être condamné à 3 ans de prison ferme pour fraude fiscale. Et la pensée unique de souligner la dureté de sa peine, comme pour montrer l'arbre qui cache la forêt de l'évasion fiscale établie par les forces de l'argent et évaluée au moins à 80 milliards d'euros pour la France.

3 ans de taule ferme pour l'ex-gendarme contre la fraude fiscale, mais pas de mandat de dépôt et pas un euro d'amende. Pourtant, en 205 pages de jugement et durant une heure, le président de la 32e Chambre correctionnelle de Paris a détaillé en long, en large et en travers les nombreuses fautes gravissimes d'un col blanc, de surcroît ministre de la République. Selon la loi, pour un tel délit, cela va jusqu'à 7 ans de prison et une amende à la hauteur.

Mais la 32e Chambre correctionnelle de Paris a suivi à la lettre les réquisitions du procureur de la République à l'encontre de Jérôme Cahuzac. Si vous ne le saviez pas, suite à l'affaire Cahuzac, l'Assemblée nationale a créé un parquet national spécifique. On voit ce qu'il en ressort aujourd'hui: la fraude fiscale a donc encore de beaux jours devant elle...

Jérôme Cahuzac a fait appel. Ensuite, il ira devant la Cour de Cassation et pourquoi pas devant la Cour européenne de justice. Il dispose de moyens suffisants pour se faire défendre par le gratin des avocats. Le gouvernement socialiste fera-t-il appel pour aggraver ladite condamnation de son ex-pote? A moins de croire au père Noël...

Dans le lot, pas loin où Jérôme Cahuzac était député-maire socialiste avant de devenir ministre, un SDF de 18 ans a pris 2 mois de prison ferme pour avoir volé du riz, des pâtes et une boîte de sardines. Son avocat avait plaidé qu'il avait faim. La Chambre correctionnelle de Cahors n'a pas reconnu un vol "par nécessité" en ce mois de mai 2016.

Bon, le col de chemise de ce pauvre être humain était-il blanc?

Afficher l'image d'origine

Commenter cet article