Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Le conseil de sécurité de l'ONU a voté contre la colonisation par Israël de la Palestine

Un première depuis 1979, obtenue parce que les USA n'ont pas opposé leur véto habituel. Cela est à signaler à sa juste mesure. Mais la mobilisation des associations internationales et des peuples soutenant la cause palestinienne ne doit pas se ralentir.

La position des USA, dirigés aujourd'hui par Barack Obama, n'est qu'un tout petit croche-pied contre son successeur Donald Trump à la tête bientôt du gendarme impérialiste du monde. D'ailleurs, celui-ci vient de déclarer qu'une fois à la Maison blanche, la position de la libre Amérique prise par Obama sera nulle et non avenue. De quoi satisfaire le gouvernement israélien dont son ministre de la Défense est leader de l'extrême droite et colonialiste convaincu de la Palestine pour le Grand Israël.

Et que va être la position de l'UE du capital? Elle est le premier partenaire commercial d'Israël et absorbe 35,8% de ses exportations, devant les USA avec 32,1%. L'industrie israélienne bénéficie toujours de subventions européennes dans le cadre d'un sixième programme(sic) pour la recherche et le développement technologique. A cette heure, aucune déclaration de Bruxelles ni d'aucun des 28 dirigeants des états et des gouvernements membres à part entière de l'UE.

Et en France, BDS a été condamné par la justice française. Or la résolution 2 334 du Conseil de sécurité de l'ONU donne une légitimité supplémentaire au boycott des produits extorqués par l'exploitation coloniale, proposé par BDS. Qu'en dit le pouvoir socialiste? Ses tribunaux vont-ils toujours suivre les réquisitions des procureurs de la République et ne pas faire appliquer une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU?

Afficher l'image d'origine

 

 

En pleine trêve dite des confiseurs, tout cela semble être bien loin. Pourtant, la paix, les libertés et la démocratie sont toujours à gagner dans ce mauvais monde. Et aujourd'hui, comme hier et encore demain, mon blog n'y faillira point. A bon entendeur, salut!

Commenter cet article