Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Horoscope du jour... Ou de demain... Et peut-être d'après-demain. En tous les cas, c'est écrit dans les astres

Autrefois, on éviscérait un animal pour voir l'avenir. Ah les cons, on s'en foutait plein les doigts et ça puait grave, avec les mouches tout autour! De nos jours, c'est scientifique. Il faut juste pointer son nez vers le ciel et lire ce qui a marqué, même lorsqu'il y a des nuages, grâce aux drones que les astrologues envoient dans l'espace. Je  m'y suis essayé.

Bélier: La dissonance entre les candidats à la primaire des socialistes vous trouble et vous cherchez pour qui voter, à ne plus en dormir la nuit. N'essayez surtout pas de vous remettre en question. Les choses doivent rester ainsi pour que vive la France et que vive le Parti socialiste.

Taureau: Vous avez des difficultés avec votre patron, question salaire et conditions de travail. Démissionnez et devenez auto-entrepreneur pour être son égal. Vous pourrez adhérer au Medef et la vie sera plus belle en profitant des bons conseils de monsieur Gattaz qui parle souvent à l'oreille de François Hollande.

Gémeaux: Vous n'êtes vraiment pas en force pour revendiquez quoi que ce soit. Fermez-la et restez dans votre coin. Vous êtes en bas et vous devez le demeurer. C'est écrit dans le ciel. Amen.

Cancer: Votre coeur balance entre Marine Le Pen et Marion Maréchal Le Pen. Ne désespérez pas, l'extrême droite a prouvé qu'elle savait diriger la France. Souvenez-vous, c'était de 1940 à 1944.

Lion: Votre volonté de réussir sert de carburant à votre moteur. Hélas, avec votre pouvoir d'achat en berne, vous n'avez plus de carburant pour votre bagnole. Attendez donc demain, il fera jour. A moins qu'il y ait une éclipse du soleil. Ou un autre machin de ce genre. Est-ce que je sais, moi!

Vierge: Vous persévérez dans la ligne que l'on vous inculque chaque jour à la télé. C'est bien. Mais il faut aussi placer un écran dans vos WC. On n'y pense pas assez et c'est vraiment bêta. Partout, il faut être à l'écoute de la pensée unique.

Balance: Que du positif pour vous. Comme vous avez l'esprit démocratique, vous avez refilé 4 euros pour choisir un bonnet blanc parmi les réactionnaires et vous allez refiler 4 euros pour un blanc bonnet de la grauche.

Scorpion: Vous êtes parmi les gens d'en bas. Mais il faut toujours relativiser. Si vous étiez parmi les hors-sol, il vous faudrait lire chaque jour la Bourse dans le Figaro. Ah, vous le lisez quand même. Bon, mettez vous sur le côté, que je réexamine le ciel pour votre cas.

Sagitaire: Vous poussez l'excellence au millimètre près. Vous avez un pêche d'enfer. Voyez donc du côté d'Emmanuel Macron. Il peut vous faire embaucher chez Rothschild. Après vous deviendrez le conseiller d'un futur président de la République, puis lui président, secrétaire général en second du palais de l'Elysée, ministre et enfin candidat à l'élection présidentielle.  Là, Emmanuel Macron vous prendra comme secrétaire général en second du palais de l'Elysée, puis comme ministre...

Capricorne: Quitte à vous déplaire, mais la loi des astres est incontournable, vous n'irez pas loin et on vous jettera des pierres sans arrêt en n'ayant pas du tout confiance en l'UE du capital.

Verseau: Vos projets sont rondement échafaudés. Il ne vous manque que le pognon pour les réaliser. On ne peut pas avoir tout dans la vie. Mais à votre mort, vous serez à la droite de Dieu: ça c'est écrit dans tous les bons livres.

Poissons: Il vaut mieux suivre ceux qui savent mieux que vous, que de penser autre chose d'autre. Les moutons suivent le berger qui suit l'étoile. Cela est de tous les temps. Même aujourd'hui, surtout du côté de la Cfdt.

Commenter cet article

Véronique DUVAL 15/12/2016 10:18

Merci pour ce moment de franche rigolade (tout en restant lucide). Je préfère cet horoscope que celui d'Elisabeth TESSIER ou Françoise HARDY voire NOSTRADAMUS !! J'ai hâte de lire le prochain ! Juste pour info, perso je suis Taureau et en cure médicale pour BURN-OUT sauf que moi, ce sont certains de mes camarades IR-responsables syndicaux qui m'y ont conduit. J'vais p't'être envisager de changer de camp, en effet... (Boutade, de Dijon bien sûr !)