Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Si on écoute Manuel Valls, candidat socialiste pour prendre la place de François Hollande du même parti, il faut la supprimer. Tout comme le 49-3! Paroles d'un révolutionnaire qui a fait le jeu des hors-sol, du patronat et des forces de l'argent durant qu'il a été ministre de la police, puis premier ministre du pouvoir socialiste.

Ce que vous ne savez sans doute pas, c'est que la Cour de Justice de la République, pour juger des ministres, a été instauré en 1993 sous François Mitterrand président socialiste de la République et que depuis cette époque, jamais le PS, ni le parti de François Fillon, où la famille Le Pen et consorts n'ont revendiqué sa suppression.

D'ailleurs, le gratin préfère se faire juger par le gratin. Depuis la création de ladite cour, 39 dossiers sur des ministres. Nombre ont fait l'objet d'une décision d'incompétence ou d'un non-lieu, comme l'affaire sur l'épidémie de la maladie de la vache folle ou celle du sang contaminé. Au final, seules quatre affaires ont été traitées par les quinze juges de la Cour de justice de la République dont 2 acquittements et 2 coupables avec de la taule avec sursis.

Outre qu'elle est présidée par un magistrat de la Cour de cassation assistée par deux autres du même métal, 6 députés et 6 sénateurs sont également ses juges. Pourquoi des parlementaires? Parce que c'est la loi votée par le Parlement depuis 1993 et que justice doit rester à la loi, non mais! A moins d'être un néo-révolutionnaire comme Manuel Valls.

Bien, l'affaire étant entendue dans la patrie des droits de l'homme ou tout un chacun est égal en droit avec son voisin, je vous mets en ligne, les 12 parlementaires juges de la Cour de Justice de la République pour un justice libre et non faussée. Non mais!

Faut-il supprimer la Cour de Justice de la République, elle qui a dispensé de peine Christine Lagarde jugée coupable?

Commenter cet article