Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Au secours, la droite revient... Mais à bon entendeur, salut!

Dites, mes amis et camarades, ce n'est pas la peine de m'adresser en long, en large et en travers la tronche de Fillon et son programme des plus réactionnaires, pour me convaincre qu'il est du côté du capitalisme. Et à ce jeu-là, vous feriez passer Alain Juppé, ex-premier ministre de Chirac pas spécialement progressiste, pour le bon archange.

J'espère aussi que vous ne pousseriez pas à me renier, en participant à la primaire des réactionnaires & co, afin de trier entre la peste et le choléra. Alain Fillon et François Juppé, c'est bonnet blanc et blanc bonnet.

Je veux croire également qu'avec "au secours, la droite revient", vous ne cherchiez pas à ce que je ponde un bulletin dans l'urne du pouvoir socialiste, dans l'éventualité d'un candidat à la présidentielle plus à gôche que celle de l'Elysée, mais toujours encartée socialiste, dont le parti a trahi le peuple en 1981, en 1997 et 2012, pour faire court.

Sous le titre "Difficile de défendre une politique qu'on ne comprend pas", sur deux pages, l'Humanité de ce jour se commet à donner la parole à des militants socialos qui s'interrogent tout en restant encartés très fidèlement à leur parti. Et l'article de finir par l'incontournable frondeur du PS, cette fois: Christian Paul, député et qui vient d'écrire des lignes pour décrire sa pensée de gôche. Et que dit ledit frondeur qui n'a jamais censuré ses potes du gouvernement? Il faut voter à la primaire socialiste dans l'éventualité d'un candidat pour former un" grand parti de gauche", "cette gauche qui a gagné en 1981 et 2012" ou aux municipales à Paris.

1981, 2012 ou les municipales à Paris, c'est bêta, mais je ne voyais pas ça comme ça. Et vous?

Commenter cet article

Fabienne Lauret 23/11/2016 17:06

Les sociaux démocrates ne trahissent pas : ils sont du côté du système et du capital, leur meilleur allié. Et depuis les années 80 en France, passés du côté du libéralisme total, et au pouvoir, encore plus virulents de ce point de vue !
Ceci dit il y a des nuances sur l'application entre le PS, Fillon et Juppé