Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

ATTENTION VERGLAS!

Ce n'est évidemment pas du temps dont je vous parle dans cette chronique. Mais de ce qui s'est passé hier et avant-hier dans le paysage politique français. Et en face, ou au-dessous, le quotidien que vit et subit la majorité de notre peuple.

Attention verglas. François Fillon vient d'être désigné comme le nouveau champion réactionnaire des forces de l'argent pour la présidentielle de mai 2017. Lui qui a débuté sa très longue carrière politicienne dans les salons de la droite, en étant attaché parlementaire d'un député réactionnaire, c'était dans les années 1970. Oui, ça fait très longtemps pour un homme tout neuf qui n'a jamais servi. Devant lui, un champ labouré, puis semé, grâce à la politique anti-sociale du pouvoir socialiste. 15% des électeurs de François Hollande en 2012 ont d'ailleurs contribué à la primaire de la droite et alimenté les 16 millions d'euros que son parti a engrangé avec 2 euros par bulletin de vote.

Attention verglas. 40 937 cotisants du Pcf viennent de soutenir la candidature auto-proclamée de Jean-Luc Mélenchon, avec 53, 6% des exprimés. 28% ne se sont pas déplacés par ailleurs pour cette consultation interne. Il faut dire qu'une chatte pourrait perdre ses chatons. Dès Mélenchon candidat, lui l'ex-pote du Pcf dans le Fg, la direction du Pcf le dénigre en long, en large et en travers. Et donc, tout pour une primaire à la gauche de la gôche contre sa candidature. Et puis en messes basse, soutenir Cocorico Montebourg, ex-ministre socialo du Redressement productif(sic)! Et puis badaboum, le jour de la réunion de la Conférence nationale du Pcf, son instance dirigeante, Pierre Laurent, son dirigeant national, appelle à soutenir Jean-Luc Mélenchon. Désaveu de la dite Conférence nationale qui, avec 55,69% renie ledit Pierre Laurent et souhaite un candidat coco. Avant hier, consultation des adhérents du Pcf: 53, 5% en faveur de Mélenchon. Je sais bien que charbonnier est maître chez soi, mais est-ce que ça ne branle pas du côté du manche du marteau pour battre le fer quand il est chaud?

Attention verglas. Les élections professionnelles dans la branche de l'énergie, hier nationalisée depuis 1946, ont crédité la CGT de 39,7% des voix. Contre 41,9% en 2013, Au profit principalement de la coalition réformiste CGC-UNSA engrangeant 24,3% des suffrages pour 20,7% en 2013. La participation a été de 80% et la CGT avait chuté de 5% en 2013.

Oui, attention verglas. Durant ce mauvais temps, l'extrême droite est sortie carrément du bois. Elle parle franchement de défendre les "acquis sociaux obtenus par les travailleurs" qui ont été laminés par le pouvoir socialiste et qui le seront plus avec Fillon à l'Elysée.

Bon, toutes ces lignes sont celles d'un citoyen d'en bas, dont tout le monde se fiche. Et je parle pas là de ceux qui soutiennent le capitalisme.

Commenter cet article