Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

L'HUMANITE DU 12 NOVEMBRE 1918

L'HUMANITE DU 12 NOVEMBRE 1918

Anatole France écrit à son camarade Marcel Cachin dans l'Humanité du 18 juillet 1922 à propos de la Première Guerre mondiale : "On croit mourir pour la patrie ; on meurt pour les industriels".

11 novembre 1918: le capitalisme sort vainqueur des massacres de la Première Guerre mondiale

Avec les différents traités qui suivent l'Armistice du 11 novembre 1918, les états vainqueurs se partagent le monde et les colonies des vaincus, humilient le peuple allemand et découpent la planète en fonction de leurs intérêts capitalistes. Ce sont là les germes de la Deuxième Guerre mondiale et des tensions qui s'enflamment toujours, comme en Afrique ou en Palestine, sans parler du Kurdistan promis au peuple kurde et jamais finalisé.

De chaque côté, la propagande nationaliste a inévitablement entraîné une énorme vague patriotique au début de la guerre. Tous les gouvernements ont affirmé que la guerre était une juste cause qui serait gagnée rapidement. En Allemagne, le slogan était: « à la maison avant que les feuilles ne tombent »; en France, « tout sera fini à Noël ». En coulisses, les classes dirigeantes parlaient cependant d’une évaluation plus réaliste de la situation. Sir Edward Grey, ministre des Affaires étrangères britannique, déclarait : « Les lampes s’éteignent dans toute l’Europe, nous ne les reverrons pas se rallumer de notre vie. »

La fin de la guerre a inauguré une nouvelle situation internationale et a modifié l’équilibre des forces entre puissances impérialistes. Le triomphe des bolcheviks en Russie a introduit un ennemi entièrement neuf contre le capitalisme international. L’Allemagne a été obligée, par le traité de Versailles, de payer des réparations de guerre massives suite qui ont eu un impact dévastateur sur sur son économie.  De plus, l’échec de la révolution allemande, à cause de la collusion socialiste-droite, a ouvert la voie au triomphe d’Hitler en 1933, conduisant à la Seconde Guerre mondiale en 1939. Les conséquences de la Première Guerre mondiale ont accéléré la voie aux Etats-Unis pour devenir la puissance impérialiste dominante.

A Jemmapes, les soldats français combattaient pour la Révolution universelle, la Résistance et les Forces Françaises Libres pour la liberté et la souveraineté de leur pays contre la bête immonde. Mais au-delà des guerres de libération des peuples, comme le déclarait Jean Jaurès, à Vaises, le 25 juillet 1914, quelques jours avant qu'il ne soit assassiné: "Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l’orage".

Et c'est hélas toujours d'actualité.
Afficher l'image d'origine
L'un des cimetières de la Première Guerre mondiale
 
Et le discours de Jean Jaurès, à Vaises, le 25 juillet 1914:
http://www.humanite.fr/sites/default/files/legacy/doc1jeanjaures.pdf

Commenter cet article

Hervé 11/11/2016 19:28

N'y a t il pas erreur sur la date?

Le Mantois et Partout ailleurs 12/11/2016 06:12

11 novembre 1918 et non 11 décembre: Stupide coquille de ma part que je rectifie sans doute trop tard. Merci de me lire et de me rectifier.