Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Ce lundi 24 octobre, Olivier Dartigolles, dirigeant du Pcf et son porte-parole officiel, déclare dans le Talk Orange-Le Figaro:"Si Montebourg gagne la primaire socialiste, ce sera quelque chose de nouveau dans la situation politique. Comme le dit Pierre Laurent, quand bien même on ferait un choix de candidature d’ici la fin de l’année, on maintiendra toujours ouverte la possibilité pour le Parti communiste français d’aller vers des choses qui permettraient cette candidature commune".

Et Cocorico Montebourg de lui répondre dans le JDD de ce dimanche.  A la question "dès le premier tour" de la présidentielle "avec les communistes ?", il répond: "pourquoi pas, s'ils le souhaitent ? Mon projet a été applaudi à la Fête de l'Humanité comme dans des cercles d'entrepreneurs devant lesquels je tiens exactement le même langage". Bonjour donc au Programme commun !

Théoriquement, le Pcf, en date du 5 novembre prochain, doit se déterminer entre soutenir Mélenchon, approuver une candidature étiqueté Place du Colonel-Fabien à Paris, ou attendre comme ma soeur Anne si elle ne voit rien venir... Mais que ne vienne surtout pas Mélenchon, fondateur avec le Pcf du Front de gauche.

Je rappelle que jusqu'à présent Arnaud Montebourg est adhérent au même parti que François Hollande, Manuel Valls et tutti quanti. Il fut même ministre socialo du Redressement productif(sic) pour Florange ou Gooddyear par exemple. Et ce ne sont hélas que 2 exemples du redressement productif à la sauce socialiste. Il va participer à une primaire avec les potes de son parti, parti qui détient le pouvoir en France depuis mai 2012, avec les conséquences sociales, économiques et guerrières que chacun connaît. Mais bon, comme le déclare le porte-voix du Pcf: "Si Montebourg gagne la primaire socialiste, ce sera quelque chose de nouveau dans la situation politique."

Comme charbonnier est maître chez soi, libre aux adhérents du Pcf de débattre entre eux ce samedi 5 novembre 2016.

Durant ce temps, loin de la lutte des classes, le patronat a un sourire radieux. Non, rectification, le patronat n'est pas loin de la lutte des classes, il y est même en plein dedans et l'avantage est dans son camp. Avec la complicité effective du PS, gérant loyal du capitalisme depuis 1914.

Aux dernières nouvelles dans l'UE du capital, le PS espagnol s'est abstenu pour que la droite réactionnaire gouverne. Et en Belgique, la Wallonie, dirigée par le PS belge, vient d'accepter de faire du fric avec le Canada, sur le dos des peuples européens et au mépris de la démocratie. De ce fait ce dimanche, l'UE du capital et le Canada font signer le Ceta. Vous ne savez pas ce que c'est? Normal, ce traité était discuté dans le plus grand secret depuis au moins 3 ans entre l'UE -et donc des 28 chefs d'état et de gouvernement-, et le Canada, poste avancé de l'impérialisme US cher à Clinton ou à Trump. Même qu'au début des discussions, Arnaud Montebourg était ministre du Redressement productif.

Maintenant, je vous propose une partie de dés. Avec toute les valeurs éthiques qui vont avec. Choisissez les dés que vous voulez donc. Ils sont tous estampillés made in Union européenne. Si vous perdez, ça serait vraiment bêta. Mais vous pouvez toujours rejouer...

Pcf et Arnaud Montebourg: c'est l'union finale, groupons-nous et demain...

Commenter cet article

Gavroche 01/11/2016 11:16

Avec Montebourg, le PC se suicide !

Dominique F. Dionisi 01/11/2016 08:52

Moi, j'aurais bien aimé voter pour un communiste mais encore faudrait-il que ce parti "communiste" français soit capable de proposer "un candidat du parti communiste avec un programme revendicatif de terrain, nouveau et conquérant peu rallier tous ces gens qui souffrent de plus en plus et qui se demandent comment cela se terminera si personne ne dit stop" comme le rêve Sorcière and co. Et ça, chère Sorcière and co je ne crois pas, je ne le crois plus depuis bien des années, que ce soit la perspective du PcF. Le tandem Laurent-Dartigolles me rappelle le duo Hue-Blotin (années 90) qui, déjà fleurait bon l'équipe Fiterman-Herzog (années 80). La dérive social-démocrate du PcF est en cours depuis trop longtemps pour persister à croire le contraire en jouant à l'autruche. Je voterai Mélenchon non pas parce qu'il serait le meilleur mais parce qu'il est le moins mauvais. Personnellement, je veillerai à ce qu'il respecte ses engagements et j'espère que nous serons des centaines de milliers, des millions, à le faire sans faillir. Faillir, c'est ce que la Direction du PcF n'a cessé de faire depuis ans.

sorcière and co 31/10/2016 16:31

adherente au pcf depuis 1968,j'ai eu la chance de voir le parti grandir dans la confiance des gens, nos cellules étaient le sang de la classe ouvriere ou tout au moins sa vitalité, puis avec le programme commun la chute etait en marche parce que les dirigeants n'ont pas eu confiance dans notre force et se sont abaissés à favoriser la montée des socialistes. et d'échecs en échecs on continue de ne pas avoir confiance1) dans les communistes 2) dans le peuple
je ne voterai ni pour un socialiste ni pour un candidat soi- disant naturel, seul un candidat du parti communiste avec un programme revendicatif de terrain, nouveau et conquérant peu rallier tous ces gens qui souffrent de lus en plus et qui se demandent comment cela se terminera si personne ne dit stop

Gavroche 30/10/2016 18:39

Q'ils aillent se faire voir ! Pour moi, depuis 2012 avecl'espoir que cela a sucité, JL Mélenchon est le candidat naturel. Il veut une rupture avec les droites du PS au FN et moi aussi !