Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Irak, Syrie, les bombes de la coalition dite internationale apportent-elles au peuple la paix et la démocratie?

La guerre, ce massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent mais ne se massacrent pas. Hollande, Obama, Poutine et d'autres, où leurs hommes de main, se rencontrent dans des G quelque chose ou à l'ONU, pour gérer leurs affaires qui sont celles du capitalisme, sans pour cela se massacrer.  Ainsi va notre mauvais monde.

Mais les bombes lâchées par les uns ou les autres sur des civils n'ont semblent-ils pas la même valeur, selon la pensée unique. A laisser croire que les bombardements des rafales gaulois du marchand d'armes et sénateur à vie de la Sarkozyland, Serge Dassault, n'essaiment au-dessus des populations que des nuages pleins d'oiseaux et de fleurs.

Canaille le Rouge titre son article: "Les munitions cop 21 de l'armée française". Je vous le mets en lien et souligne son avertissement que je fais mien: Canaille le Rouge rappelle à toutes celles et ceux qui suivent ses p@ges ainsi qu'aux nouveaux lecteurs, alors qu'Assad était invité régulier de 4 présidents de la République consécutifs, La Canaille dénonçait ce régime que l'OTAN tenait à bout de bras avant de décider de le sacrifier pour permettre (dit rapidement) la main mise sur le robinet des oléoducs et gazoducs venant d'Asie centrale.
Cela étant dit, Assad, qu'on l'apprécie ou pas, en termes de droit international est le seul légitime. La pratique de la canonnière mené par le cartel des ex-puissances coloniales est insupportable. L'opération de type "Ukraine" engagé militairement contre lui (avec pour la France toujours Fabius à l'origine, comme à Kiev) ne fonctionne pas, et même en usant de l'artifice Daesh ou El Qaïda dont Hillary Clinton a reconnu officiellement qu'ils étaient une création des USA, ils sont en échec.
Précisons aussi, pour clarifier le propos, que la Russie de Poutine n'est pas L'URSS défendant Cuba et que son soutien actif à Assad obéit aussi à des intérêts géostratégiques qui n'ont rien à voir avec l'internationalisme prolétarien. Il faut pour certains savoir tomber les œillères et ne pas lire le monde avec la nostalgie comme boussole. Les soutiens des banques russes au f-haine est là pour nous rappeler que le combat de la Russie de 2016 est tout sauf antifasciste, que les dirigeants russes travaillent à transformer un patriotisme issu des combats de leur grande guerre patriotique contre le nazisme et le fascisme en nationalisme qui n'est pas de bon aloi."

Je rajouterai concernant la dictature d'Assad en Syrie, est-elle plus illégitime que les potentats africains avec lesquels la France des droits de l'homme fricote? Bongo au Gabon, qui a succède à son père comme président de cet état de la Françafrique, vient d'être réélu dans des conditions de bourrages d'urnes. L'ONU vient de le féliciter!

N'oublions pas plus que la Syrie des Assad, en 1991, était du côté de la coalition internationale contre l'Irak de Saddam Hussein. De plus, un ambassadeur du régime d'Assad siège toujours à l'ONU sans y avair été exclu.

Et que dire de nos liens amicaux et économiques avec l'Arabie saoudite -ce n'est qu'un exemple-, royaume despotique où la charia fait force de loi, qui finance le terrorisme fasciste des islamiques et fait la guerre au Yemen contre des civils.

Le capitalisme ne gère le monde que pour ses intérêts économiques et militaires. Pas pour le bien-être de l'humanité. Sinon, cela se saurait.

Commenter cet article