Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

On pourrait parodier un chanteur pour dénoncer le résultat du 1er tour à l'élection partielle pour le canton d'Orange, dans le Vaucluse, dont le scrutin de 2015 avait été invalidé par le Conseil d'Etat. Mais je n'ai pas le coeur à rire.

En 2015, comme en ce 9 octobre 2016, seuls les candidats de l'extrême droite restent en lice pour le 2e tour.

L'absention atteint des records avec 76% sur un peu plus de 25 500 inscrits, contre 55% la fois précédente.

Résultats 2 octobre 2016:                                  Résultats 2015:

Extrême droite: 41%                                            Fn: 31,6%

Fn: 24,8%                                                              Extrême droite: 26,9%

Droite: 15,8%                                                        Droite: 18, 5%

Pcf-Fg-socialiste dissident: 13,8%                     Union de la gauche: 16, 04%

Eelv: 4,91%

En 2016, le PS n'a pas présenté de candidat: courage fuyons!

Ce week-end, le Pcf délivre les résultats d'une consultation nationale "Que demande le peuple". Il estime l'avoir réussie en ayant recueilli 65 000 questionnaires dont 10 000 à la Fête de l'Humanité.

A la veille d'échéances électorales qui marqueront le paysage politique durant 5 ans, il est sans doute utile de solliciter l'avis du peuple. Mais le rôle d'un parti qui se dit révolutionnaire n'est-il fait que de sondages, alors qu'il vient de clore son congrès national, de ce fait porteur d'un programme politique? Et cette consultation n'apparaît-elle pas comme la chose de quelqu'un qui ne sait plus sur quel pied danser contre le patronat et les forces de l'argent soutenus par le pouvoir actuel, la droite et l'extrême droite?

En tout cas, dans le Mantois, région terriblement sinistrée par le chômage, la précarité, le mal-vivre et les inégalités, je n'ai pas attendu parler de consultation à grande échelle. Si je me trompe, écrivez-moi, je rectifierai.

Elections partielles canton d'Orange: Brun, c'est brun, y-a-t-il un espoir...

A ce deuxiéme tour pour élire le binome du canton d'Orange, vont concourir donc le Fn et la Ligue du sud ou du midi, autant d'extrême droite, fondée par Jacques Bompard, ex-pontife du Fn, mais qui voulait être le Britannicus de Le Pen père. En 2015, la Ligue du sud avait remporté le canton.

Commenter cet article

Brunol 09/10/2016 18:28

c'est quoi l'illustration ?