Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Comme prévu, le Conseil d’État, contredisant le Tribunal administratif de Nice, a suspendu l’arrêté du maire de Villeneuve-Loubet interdisant de fait le port du « burkini » sur la plage. Les islamistes du « comité contre l’islamophobie en France » (faux-nez des Frères musulmans, partisans du califat), et leurs alliés de la LDH (hélas !) peuvent dire merci au maire (Lionnel LUCA, Les Républicains) : son arrêté illégal leur offre une victoire de plus.

Par Charles Arambourou pour l'Union des FAmilles Laïques

La laïcité prise en otage

Cet arrêté prétendait réglementer les tenues de baignade sur la plage municipale, exigeant une « tenue correcte, respectueuse des bonnes mœurs et du principe de laïcité, et respectant les règles d’hygiène et de sécurité des baignades… » Aucune des autres prescriptions n’étant contestable, la mention de la laïcité visait le port de vêtements affichant une appartenance à l’islam (« burkinis » ou « jilbabs »).
Or « le principe de laïcité » était invoqué à tort, puisqu’il ne s’applique qu’aux collectivités et services publics (« la sphère publique »). Partout ailleurs, au contraire, notamment dans l’espace public (rue, plages, etc.), ce sont les libertés publiques et privées qui s’exercent, sous réserve de l’ordre public et des libertés d’autrui. En particulier la liberté de manifester sa religion — qu’on a en contrepartie parfaitement le droit de critiquer, rappelons-le ! Contrairement à ce qu’avait osé écrire l’ordonnance du Tribunal administratif de Nice, les plages n’ont pas à être « un lieu de neutralité religieuse » !
Qu’est-ce qui est prescription religieuse, ou ne l’est pas ? Le juge français ne saurait en discuter, puisque « la République ne reconnaît aucun culte » — et qu’aucune définition juridique d’une « religion » n’existe. La Cour européenne des droits de l’homme fait de même, de jurisprudence constante. La contestation, purement exégétique, du fondement religieux ou non de l’obligation du voile ou de la dissimulation de telle partie du corps, quelque sympathique qu’elle soit, n’a aucune portée juridique.

Lire la suite...

Et permettez-moi d'y ajouter mon grain de sable, si j'ose dire, avec ce dessin pris sur Ouest-France du 28 août 2016

Les arrêtés dits "anti-burquini" sont un cadeau fait aux islamistes

Commenter cet article

MARX 03/09/2016 16:29

"Les islamistes du « comité contre l’islamophobie en France » (faux-nez des Frères musulmans, partisans du califat), et leurs alliés de la LDH (hélas !)" ce commentaire des soit disant laïcistes de l'UFAL me surprend dans votre blog !!
"Les principes défendus par l’UFAL :

L’UFAL considère la famille comme une construction sociale qui regroupe des personnes en fonction de leurs désirs, de leur histoire et des contraintes de leur environnement économique et social. De ce fait, l’UFAL entend s’intéresser à toutes les familles et aider toutes celles qui en ont besoin, sans discrimination et dans la diversité des choix librement consentis.

Pour l’UFAL, la laïcité est d’abord un cadre juridique, applicable à tous et garantissant la liberté de conscience. Elle assure le respect de la pluralité du paysage familial et de la réalité des modes de vie, assurant ainsi l’égalité en droit de tous les citoyens"

ceci constitue les objectifs officiels de l'UFAL; en realité à travers l'article que vous avez la complaisance de passer dans votre blog il n'n est rien car si vous etes musulman vous etes rebaptisés par le soin de l'UFAL de freres musulmams deguisés...et tous les athées se reconnaissant dans leur defense de la liberté de religion et de vie familiale, de la liberte d'expression sont passés sous silence, bien sur par ces zelés defenseurs de l'intolerance; la ldh ne s'y est ps trompée qui a assigné devant les tribunaux ces faux freres laicards et a gagné en conseil d'etat; je suppose que vous "oublierez" de montrer mon commentaire...
aussi ne vous etonnez pas si je diffuse l'article liberticide quie vous editez et ma reponse helene

Le Mantois et Partout ailleurs 03/09/2016 17:15

C'est mal me connaître de penser que je censurerai votre opinion, même si elle se cache sous un pseudo, ce qui n'est pas le cas pour moi. Et je tiens à vous apporter quelques éclaircissements.
D'abord, je n'adhère pas à l'UFAL. Pour autant, j'ai la liberté de passer dans mon blog les communiqués que je jugent nécessaires au débat démocratique. Libre à chacun d'exprimer ou pas ensuite son avis.
Quant à la laïcité dont je suis un fervent partisan,on peut également la défendre en étant croyant et démocratique ou mécréant et tout autant démocratique. J'ai le bonheur d'avoir une compagne profondément fidèle à sa foi chrétienne, militante de la CGT et laïque pour une République française de paix, de justice et de progrès social.