Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Le communiqué de la CGT des organismes sociaux peut sembler du réchauffé, puisqu'il émane du 19 août 2016, en pleine période estivale. Mais au moment ou le pouvoir socialiste se prépare à faire du "on rase gratis" pour se faire réélire en mai 2017, il est bon de réfléchir à deux fois sur une mesure que nombre de contribuables trouvent positive, sans beaucoup trop réfléchir.

Prélèvement des impôts sur le revenu à la source

Révolution majeure entre le fiscal et le social

Le prélèvement de l’Impôt sur le revenu à la source sera « pleinement appliqué en 2018 » a promis François Hollande. 2/3 des Français y seraient favorables ? Savent-ils réellement ce que cette réforme implique ?

La retenue à la source fera entrer dans le circuit du recouvrement de l’impôt un nouvel acteur : le tiers payeur. En effet, c’est l’employeur qui a été choisi pour tenir ce rôle. L’impôt sera déduit directement sur la fiche de paie mensuelle donc du net à payer. Quant aux retraités et aux privés d’emploi, ce seront les caisses de retraite et d’assurance chômage qui joueront ce rôle.

Le fisc communiquera aux entreprises le taux d’imposition de chaque salarié en fonction du patrimoine et de la situation familiale de celui-ci.

Pour notre fédération, il est totalement inconcevable qu’un employeur puisse d’une part avoir une vue sur la vie privée de ses salariés et d’autre part que les règles de confidentialité ne soient pas respectées. De plus, comment laisser aux patrons la gestion et la trésorerie de l’argent public de l’impôt qui représente environ 15 % du PIB, quand on sait les difficultés à recouvrer les cotisations sociales auprès d’une grande partie des employeurs ?

Que se passera-t-il si l’employeur : 
- part sans laisser d’adresse ? 
- ne reverse pas le montant de l’impôt ?

Que se passera-t-il si le salarié souhaite un délai pour payer ses impôts ?

Au-delà de cette réforme, le gouvernement n’a-t-il pas d’autres intentions cachées comme par exemple fusionner la CSG et l’impôt sur le revenu comme cela avait été envisagé à plusieurs reprises ? Aujourd’hui, le financement de la Sécurité Sociale est assis sur les cotisations sociales. Si demain, la CSG fusionne avec l’impôt sur le revenu c’est le financement de la Sécurité Sociale qui est menacé. Le prélèvement de l’impôt à la source peut être le cheval de Troie qui permettra la casse de tout l’édifice de notre protection sociale.

Notre fédération revendique au contraire, une profonde réforme du système fiscal afin de le rendre plus juste et plus efficace ainsi qu’une sécurité sociale financée par les cotisations sociales assises sur le travail.

Le 19 août 2016

Impôts sur le revenu : NON au prélèvement à la source !

Commenter cet article

DocteurTax 03/11/2016 02:24

Merci pour cet article.
Je voulais partager ce simulateur d'impôts Nouvelle génération qui peut aider les citoyens à réduire leurs impôts:
https://docteur.tax
Sa particularité est qu'il est illustré de graphiques simples qui vous projettent sur une période de 25 ans. Vous pourrez anticiper votre avenir fiscal avec précision.
En espérant qu'il rende service à beaucoup de contribuables.