Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Les JO de 1936 dans l'Allemagne nazie, ce que le CIO veut faire oublier

Deux ans après la Coupe du monde dans l'Italie fasciste, Hitler accueille à Berlin les JO. La sympathie affichée des dirigeants du Comité international olympique pour les régimes fascistes prend tout son effet dans l'Allemagne hitlérienne. Un épisode que le CIO a oublié.

Dans son Musée olympique, basé à Lausanne-tiens en Suisse, pour quelles raisons?- le CIO ne veut retenir des JO de Berlin que les victoires du sprinter noir américain Jesse Owens.

Pareil sur le site internet du CIO: "Le monde se souvient des jeux de Berlin comme d'un échec cinglant de la volonté d'Adolf Hitler de démontrer la supériorité de la race aryenne. Le héros de ces jeux est un Afro-Américain: l'athlète Jesse Owens".

Certes,  Jesse Owens rafle deux médailles d'or, mais l'Allemagne monte sur le podium avec  83 médailles d'or. Et dès le 5 août 1936, sans que le CIO ne s'en émeuve, Joseph Goebbels, ministre de Hitler écrit dans son journal que les Américains ont obtenu 3 médailles d'or "dont deux grâce à un Nègre. (...) L'humanité blanche devrait avoir honte."

Il faut dire que le Français, baron de Coubertin, a exalté les valeurs "du drapeau et de la race". Il sera comblé à Berlin. Le Belge Henri de Baillet-Latour, président en exercice du CIO, remercie ainsi le patron de l'organisation des jeux: "Nous garderons tous un souvenir inoubliable du mois d'août 1936 et je suis sûr qu'il résultera de ces Jeux un bien pour l'humanité toute entière". Lui aussi sera comblé.

Issus des élites occidentales réactionnaires, les membres du CIO affichent clairement une proximité avec les régimes fascistes. Ils partagent également avec eux un mélange d'anticommunisme et d'antisémitisme. L'officier SS Ritter Von Halt est même coopté au sein du CIO. Ce nazi pur jus sera réintégré au sein du CIO juste après sa libération des camps soviétiques. Il était le ministre nazi en charge des sports.

Après les Jeux, le journaliste français Gaston Meyer, dans le journal sportif L'Auto -futur journal l'Equipe- propose ni plus ni moins, comme Hitler, "que les Jeux soient réservés aux Blancs".

Oui, le CIO, comme les soi-disant démocraties de cette époque, ont tout oublié des 11e JO tenus dans l'Allemagne nazi.

Source: d'après l'article de  l'historienne du sport Florence Carpentier dans l'Humanité-dimanche

Commenter cet article