Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Paris: 12 juillet 1789

Incendie des Barrières qui entourent Paris

 

A la veille du 14 juillet, un rappel sur les journées qui le précèdent en 1789.

Dans l'après-midi, le peuple de Paris fait fermer l'Opéra. les spectateurs, les nantis, de cette société qui va être celle bientôt de l'Ancien régime, sortent sans violence aucune, entre deux haies d'obscurs citoyens.

Dans les rues de Paris, le peuple est en effervescente après que Louis XVI ait congédié Necker, son premier ministre. Certains vont trouver des armes. D'autres veulent agir sur-le-chemp contre celui qui les bafoue ou qui a renvoyé leur ministre.

Un cortège se forme place Louis XV en l'honneur de Necker. Les dragons chargent: 2 morts et de nombreux blessés. Un partie du cortège fuit vers le jardin des Tuileries. Arrive le Royal Allemand, un régiment étranger de l'armée royale. Il bouscule promeneurs et manifestants, il blesse un vieillard qui peine à s'écarter. La foule réagit et balance des chaises publiques.

Dans la soirée, des Gardes françaises tirent sur le Royal Allemand qui s'enfuit en désordre. Pour l'heure, plus aucune force étrangère n'occupe la capitale.

Les Parisiens incendient les barrières de l'octroi tout autour de la capitale. elles taxaient le passage du peuple et des marchandises dont le grain. Les pataches de la Seine, les bateaux des douaniers royaux, sont aussi incendiées.

Dans la nuit du 12 au 13 juillet 1789, Paris s'arme et crée des milices civiles.

En s’attaquant aux barrières parisiennes de l’octroi et aux pataches douanières, le 12 juillet 1789, le peuple de Paris montre son intention de supprimer les impôts aux portes de la ville. Plus qu’une émeute sans lendemain, il s’agit aussi pour la population d’affirmer qu’elle prend une place importante, ignorée jusque-là. L’importance de ces incendies permet que la forteresse soit prise. Un mouvement populaire est en marche, celui d’exister sur la scène politique.

Afficher l'image d'origine

Commenter cet article