Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

10 juin 2016: je n'aime pas les jeux du cirque

Durant cette période où l'on va se presser dans des stades avec des billets pas du tout à prix d'amis, ou devant les écrans de la pensée unique qui s'efforcent, durant quelques jours, de nous faire oublier notre quotidien de petites gens et de nous mentir sur une soi-disant égalité qui n'existe pas dans la société capitaliste, je n'aime pas ces jeux du cirque.

Je n'achèterai pas le ballon officiel de foot à 140 euros pièce, fabriqué en Chine pour Adidas, ni même la réplique bradée à 16 euros dans les magasins de la famille Mulliez. Ni aucun autre grigri fabriqué dans les mêmes déplorables conditions de travail.

Les jeux du cirque qui débutent ce jour en France, ce sont près de 2 milliards d'euros, pas loin de 114 000 Smic, qui vont dans les coffres-forts de l'UEFA basée en Suisse, comme la FIFA et dont elle est l'organisation continentale, avec ses magouilles entre hors-sol autour du ballon rond.  2 milliards d'euros, 95% des droits récoltés à l'UEFA et seulement 5% à la FFF qui s'occupe soi-disant aussi du foot amateur. Ne cherchez pas l'erreur. Bonjour au capitalisme libre et non faussé, même pour le foot.

Ces jeux du cirque, ce sont 6 500 bénévoles, on dit "volontaires", venus de 96 pays. Aucun contrat de travail avec l'UEFA ou la FFF. Ils sont volontaires et "libres de nous quitter quand ils le veulent", explique le service de presse de ces jeux du cirque. Pas de boulot au noir, donc. Mais ils auront le sandwich et le transport gratos, plus la tenue Euro 2016 à emporter chez soi pour dire "j'y étais" à leur entourage ébahi. Et pas de conneries de chez Nike ou d'ailleurs sur leurs habits, que du Adidas, c'est inscrit noir sur blanc dans leur charte de volontaire. En tout, 900 millions d'euros gagnés sur la couenne des dits volontaires pour une UEFA riche à milliards. En 2014, l'Urssaf avait bien tiquer sur ce statut de volontaires. Etait-ce ou pas du travail dissimulé? Mais depuis à l'Urssaf, c'est motus et bouche cousue.

Côté Fan-zone, comme ils disent, ces lieux de convivialité autour du foot-roi, réservés aux petites gens qui n'ont pas assez économisé pour assister aux jeux du cirque dans les stades, ceux qui y bossent avec un contrat sont assujettis à la loi suisse sur les heures sup par exemple, loi en deça du Code du travail français. Ben oui, l'UEFA est basée en Suisse... Et les inspecteurs du travail francais, au cas où ils voudraient vérifier si en plus on ne bosse pas au noir, c'est le Ministère du Travail de madame El Khomri qui les accrédite spécialement.

Enfin, ces jeux du cirque privatisent nos places et nos rues publiques. Qu'un petit marchand de merguez s'y installe trop près, circulez, il y a un périmètre étendu où seul s'exprime le marché libre et non faussé. Les enseignes installées dans ce périmètre sont cachées pour ne pas faire de l'ombre à Mc Do et consorts. De plus, ces commerçants doivent banquer 600 euros de redevance par jour de match.

Et puis, le pouvoir socialiste et le patronat, les réactionnaires de tout bord escomptent sur l'Euro 2016 pour faire cesser les mouvements sociaux ou les dénaturer encore plus.

Oui, décidément, je n'aime pas ces jeux du cirque qui débute ce 10 juin 2016 en France et sans du tout remettre en cause un exploit sportif. Je suis con peut-être, mais je persiste et je signe pour ma connerie.

Commenter cet article