Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Bernie Sanders, candidat du Parti démocrate à l'investiture, explique ses défaites face à Hillary Clinton, du même métal et épouse de l'ex-président de la libre Amérique Bill Clinton: "les pauvres ne viennent pas voter."

Le Monde rapporte ses propos dits dans la télé américaine NBC, le 24 avril dernier. Alors que le candidat s'estime socialiste(sic), il a perdu aux primaires dans 16 des 17 états où l’on trouve les plus gros écarts de salaire. Alors que sa propagande électorale se base justement dans la lutte contre les inégalités.

Les données du recensement américain sur ces élections montrent que seuls 24,5 % des citoyens américains gagnant moins de 10 000 dollars par an se sont rendus aux urnes, ce qui signifierait que 75,5 % ne l’ont pas fait. « Nous avons un des taux de participation les plus bas de tous les grands pays au monde », a conclu Bernie Sanders.

Une étude de 2015 de l’institut de recherche Pew a révélé que la participation américaine aux élections était plus basse que celle de la plupart des pays développés.

Preuve s'il en fallait une que le capitalisme, dans son pays fondateur et roi, exclut toujours plus les exclus et les sans grade dans ses manigances électorales que la pensée unique valide sous le sceau de la démocratie.

De plus, quelle différence entre le Parti républicain et le Parti démocrate qui gère pareillement les affaires du capital et se fait le gendarme du monde au nom du même impérialisme économique?

Les présidents des USA ont été soit Républicain, soit Démocrate. Les Républicains ont adopté comme symbole l'éléphant et la couleur rouge, les Démocrates l'âne et le bleu. Mais qu'on ne s'y trompe pas. Peu importe la couleur ou l'animal, les USA n'ont jamais été facteur de progrès, de justice sociale et de paix. CQFD.

Les primaires made in USA ne donnent pas la parole au peuple. Ah bon?

Commenter cet article