Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Les régions Ile-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes, toutes deux gouvernées par la Sarkozyland, viennent d’annoncer la suppression du Pass contraception, c'est à dire l’accès gratuit et anonyme à la contraception pour les jeunes de 14 à 25 ans.

Mis en place en 2011, le Pass contraception permet également un meilleur accès à la santé et constitue un outil d’information et de prévention contre les grossesses non-désirées et les Infections Sexuellement Transmissibles. Il permet de toucher un public qui rencontre des difficultés (économiques, familiales etc.) dans son parcours de santé et sa sexualité. Il est distribué dans les lycées d’enseignement général et technologique, les lycées professionnels, les centres de formation d’apprentis (CFA) et en instituts de formation sanitaire ou sociale (IFSS).

Mais du haut de leurs baronnies, les hors-solValérie Pécresse et Laurent Wauquiez n'ont cure de la santé de la jeunesse, de son éducation à une sexualité sans risque, comme de prévenir une grossesse non désirée. A leur politique réactionnaire sur ce sujet, se greffe à l'évidence le message ultra-catholique contenu dans les manifestations contre les droits pour tous auxquelles participaient les chefs des religions de France, dont le cardinal-archevêque de Lyon Barbarin pour ne pas le nommer.

De tout temps, la droite et sans oublier son extrême se sont toujours abouchées avec la religion contre le progrès et la justice sociale, et contre la liberté des femmes à disposer librement de leur vie et de leur corps. CQFD.

Mais si les réactionnaires dirigent des régions, la faute en revient au pouvoir socialiste qui les a découpées arbitrairement, au mépris de la plus élémentaire démocratie, tout en menant une politique de droite depuis mai 2012. Ce qui a conduit à une Bérézina électorale lors des élections régionales de  décembre 2015.

La droite réactionnaire supprime le Pass contraception pour les jeunes de 14 à 25 ans

Commenter cet article