Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Exclusif: Jérôme Cahuzac et l'extrême droite française ne connaissait pas Panama

Même François Hollande, lorsqu'il papote avec les grands de ce monde, lors des G et quelque chose, ne savait pas que Panama était un paradis fiscal dans lequel les pleins de fric et les banques, bref tout ceux qui tirent des profits du capitalisme possèdent des comptes. Et pas que rien.

Je vous mets en lien l'article de Canaille le Rouge qui vous en dit plus sur ce repaire de profiteurs capitalistes sous protection des USA

Quand à l'extrême droite française, Florient Philippot, sous-chef de la Marine à son digne père, s'est répandu sur tous les merdias pour dire que le parti de la tribu Le Pen était pauvre comme job et que Panama papers était un "pétard mouillé".

Sans blââgue?

Ben oui, le groupement des patriotes nationaux, qui ne veut que le bien des prolétaires, ne sait même pas où se situe Panama sur une carte. Tout comme la Russie de Poutine dont des banquiers lui ont prêté du fric. Comme quoi, le capitalisme mondialisé a toutefois de très bons côtés.

Mais pour en revenir à Panama, Frédéric Chatillon, pote à Marine, depuis leurs jeunes années en fac où il était le chef du GUD, groupement étudiant d'extrême droite, n'a pas perdu la boussole. Président de la société prestataire du FN, Riwal, déjà mis en examen dans l'enquête sur le financement des campagnes 2012, il aurait effectué un virement de 316.000 euros en dehors du territoire de Jeanne d'Arc.

Il a été aidé en cela par Nicolas Crochet (expert comptable habituel du FN, ndlr). Naît alors un montage complexe passant notamment par l'acquisition d'une société écran basée à Hong Kong, dont la maison mère est domiciliée aux îles Vierges britanniques via Mossack Fonseca de Panama. On note au passage que les Îles vierges britanniques sont aussi un paradis fiscal.

Jean-Marie, le père à la Marine, a un majordome. Ben oui, lorsqu'on est dans la haute, on a des majordomes et bien plus que ça, contrairement aux petits blancs votant pour l'extrême droite. Ledit majordome, Gérard Gérin, a reconnu être l'ayant-droit d'une société offshore, Balerton, enregistrée au Panama et dotée de 2,2 millions d'euros. Mais comme il dit, ça n'a rien à voir avec la fortune de son patron. Peut-être les pourboires accumulés par ledit Gérin alors?

Attention, a prévenu urbi et orbi, le clan de l'extrême droite, si les rumeurs(sic) persistent, ça ira mal.

"Nous sommes un parti pauvre", a répété Florient Philippot, sous-chef de la Marine à son digne père et pompier de service dans cette affaire de gros sous exflitrés, par les dispositions du capitalisme mondialisé, hors du territoire national.

Pauvre, toujours tête haute et mains propres, alors?

Commenter cet article