Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Cheminots, après la grève du 26 avril, en route pour la gagne!

Contrairement aux allégations de la direction SNCF, près d’un cheminot sur deux s’est mobilisé par la grève ce 26 avril 2016 à l’appel des quatre fédérations syndicales représentatives nationalement (CGT, UNSA, SUD-Rail, CFDT). Il suffit, pour s’en convaincre, de se référer au plan de transport réalisé et aux postes non tenus dans tous les chantiers.

Par leur mobilisation, les cheminots de la SNCF et des entreprises privées ont, à nouveau, exigé du gouvernement, de l’UTP et des directions d’entreprises, de réelles négociations sur le niveau et la qualité de l’emploi, les salaires et les conditions sociales au travers d’un décret socle d’une autre nature et d’une CCN d’un haut niveau sur la base du RH 0077 qu’il convient d’améliorer.

Le dialogue social au sein de la branche ferroviaire ne doit pas se limiter à un slogan, mais se concrétiser dans le déroulement des négociations sur le contenu de la Convention Collective Nationale de branche. Les organisations syndicales représentatives au niveau de la branche (CGT, UNSA, SUD-Rail, CFDT, FO, CFTC, CFE-CFC) sont porteuses de propositions communes pour l’amélioration des conditions de vie et de travail de tous les cheminots, qu’ils soient issus du public ou du privé.

L’attitude du patronat et de la direction SNCF qui rechignent à négocier sur la base des propositions formulées par les organisations syndicales dénote leur absence de volonté d’aboutir à un accord améliorant les conditions sociales de l’ensemble des salariés de la branche.

Cette attitude amène les organisations syndicales à envisager des suites à cette forte journée d’action.

Par ailleurs, le niveau de mobilisation des cheminot-e-s n’est pas à déconnecter du contexte revendicatif interprofessionnel contre le projet de loi travail qui impactera nécessairement tous les salariés, qu’ils soient issus du public ou du privé.

D’ores et déjà, la Fédération CGT, à l’appui d’un préavis national, appelle l’ensemble des cheminots à se mobiliser le jeudi 28 avril 2016 par la grève et les manifestations interprofessionnelles, ainsi qu’elle les appelle à faire du 1er Mai un grand rendez-vous revendicatif !

La Fédération CGT des Cheminots et les fédérations syndicales représentatives nationalement se rencontreront afin de débattre des suites du 26 avril qui se traduiront, dans un premier temps, par la manifestation nationale « ultimatum » des cheminots le 10 mai 2016 à Paris.

De même, elle invite les cheminots, dans l’unité la plus large, à réfléchir aux suites qui pourraient être données au processus revendicatif, si d’aventure, le patronat, le gouvernement, la direction de la SNCF devaient rester sourds aux revendications exprimées.

La Fédération CGT des cheminots

Commenter cet article