Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Lu sur Marianne. Pierre Jacquemain, ex-plume de Myriam El Khomri a démissionné du ministère du Travail Pourquoi? Lire ci-après:

L'avant-projet de loi de Myriam El Khomri … jusque dans les troupes de Myriam El Khomri ! L'un des principaux conseillers de la ministre, Pierre Jacquemain, a en effet démissionné début février en raison de son désaccord avec l'avant-projet de loi, comme l'a révélé le Canard enchaîné la semaine dernière. Mais ce qui est encore moins banal, c'est que l'intéressé, qui se décrit comme l'ancienne "plume" de la ministre, accorde ce lundi une interview à pour expliquer pourquoi il a claqué la porte.

"Ce projet de loi est une erreur historique", assène Pierre Jacquemain dans cet entretien. "C’est une régression en matière de droits sociaux, dans la mesure où de nombreux acquis des travailleurs pourront être renégociés à l’échelle des entreprises, où le rapport de force est systématiquement défavorable aux salariés. C’est un non sens économique, parce qu’il n’est pas prouvé que cette loi créera de l’emploi." Pour l'ex-conseiller, qui travaillait avec Myriam El Khomri depuis mai 2015, ce texte est aussi "un non sens politique : quand on se dit de gauche, quand on s’estime progressiste, je ne vois pas comment on peut soutenir un tel texte".

Pierre Jacquemain ajoute que c'est en réalité Manuel Valls qui tire les ficelles de . "J’ai peu à peu compris que nous perdions la bataille. En réalité, la politique du ministère du Travail se décide ailleurs, à Matignon. C’est le Premier ministre qui donne le ton", affirme-t-il. Confirmation ce lundi matin : c'est bel et bien Manuel Valls qui a annoncé que la présentation du texte en conseil des ministres allait être reportée à la fin mars pour "lever un certain nombre d'incompréhensions". Il y a du boulot, quand on sait que ces "incompréhensions" touchent même le cabinet de Myriam El Khomri…

Note de ma pomme: Ainsi donc, les "grands" de ce monde ont besoin de "plume" pour régiger des textes qu'ils vont signer. Depuis le 18e siècle, on disait "nègre", en référence à l'exploitation des populations noires en Afrique par la colonisation européenne dont celle exercée par la France. Bon, on dénomme bien le capitalisme du libéralisme et autrefois les Libéraux s'opposaient aux Conservateurs. La pensée unique déforme le sens des mots pour que nous les prenions pour argent comptant.

Il n'y a que le terme "partenaires sociaux" qui ne change pas de nature. Partenaire vient de partenariat, qui est une association entre deux ou plusieurs en vue de réaliser un objectif commun. Ainsi, de nos jours, la CFDT, mais pas que, s'associe avec le MEDEF et le gouvernement pour détruite le droit social français. 

Et report, comme le souhaite la CFDT, ne signifie pas retrait. Plus de 755 000 signatures à ce jour contre le projet réactionnaire El Khomri. Le gouvernement reporte son projet de loi de 15 jours. Pas à cause des simagrées des soi-disants frondeurs ou de Martine Aubry, toujours bien au chaud à l'intérieur du PS. Leur gouvernement socialo ne recule que de quelques jours et les potes de Martine Aubry quittent bien leurs fauteuils de secrétaires nationaux, tout en restant au bureau national. Là aussi, cela a un sens.

Quant à nous donc, continuons le combat pour le retrait pur et simple. Par la pétition et par la lutte syndicale. En 2005, les citoyens français avaient dit NON à l'UE. Mais ce seul bulletin négatif dans une urne n'a pas empêché l'UE capitaliste de poursuivre sa politique antisociale et antidémocratique au profit des forces de l'argent. Qu'on se le dise!

Et puis rappelez-vous, il n'y a pas si longtemps de cela, ce partenariat politique:

Un conseiller de la ministre du travail démissionne et dézingue son ex-patronne: Ah bon?

Commenter cet article