Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Radio Paris ment, radio Paris ment, radio Paris est allemand

Durant l'occupation nazie de la France, chaque jour, depuis Londres, se fustigeait ainsi radio Paris, cette radio pétainiste au service de la collaboration avec le Reich hitlérien. Aujourd'hui, aucune armée étrangère n'occupe la France, seulement le capitalisme et les médias à sa solde, que ceux-ci soient publics ou privés.

Ainsi, Libération, porte-voix officiel de la social-démocratie française et de la primaire à gauche, a trouvé moins de manifestants que la police en ce 9 mars 2016.

Le Monde, autre porte-flingue du pouvoir, en son édition du 11 mars, écrit: "En visite dans une entreprise de Seine-et-Marne, le chef de l’Etat s’est montré à l’écoute des revendications des salariés et de la jeunesse concernant le projet de loi El Khomri."

Fermez les guillemets, aurait pu dire David Pujadas à la téloche, sur France 2, la voix de son maître. Le même rémunéré par des fonds publics, se permet de déclarer qu'une amende prud'homale faisait fermer une entreprise. Sans dire qu'un patron est condamné par un Conseil de prud'hommes, formation de juges composée de 2 salariés et de 2 employeurs, parce qu'il a enfreint la loi de la République, celle votée par le Parlement et qui s'intitule Code du travail.

Sur TF1, la téloche du bétonneur Bouygues riche à milliards, Jean-Pierre Pernaud, le journaliste toujours au service de son patron, assène qu'un cheminots peut disposer jusqu'à 60 congés. Bfm tv n'a pas été en reste sur ce sujet, presque à reprendre la prime charbon qui améliore le salaire d'un conducteur de train.

Bref, je passe sur d'autres mensonges distillés aux heures de grande écoute par les médias au service du grand capital.

Par contre, Le Parisien, lui, censure le fim Merci patron!:

Radio Paris ment, radio Paris ment, radio Paris est allemand

Radio Paris ment, radio Paris ment, radio Paris est allemand, disait la radio de la France libre, depuis Londres, lors de la Deuxième Guerre mondiale. Et puis, il y eut la libération de la France, par l'effort conjugué des Alliés et de la Résistance française et on se débarassa de tous les journaux collaborationnistes.

Aujourd'ui, plus de presse collaborationniste, mais des médias au service de la pensée unique. Sincèrement, vous y voyez une différence?

Commenter cet article

Rose 11/03/2016 11:30

Bonjour, Juste pour signaler une petite coquille ou erreur de frappe. Ce n'est pas 160jours de congés pour les cheminots qu'à indiqué Pernault mais 60jours, déjà beaucoup trop -:)

Le Mantois et Partout ailleurs 11/03/2016 11:39

Merci bien, une coquille impardonnable de ma part cheminot à la retraite... Je corrige.